Rechercher un article

Musée de la photographie de Charleroi : NOOR – 18ᵉ Prix national Photographie Ouverte – Aurore Dal Mas – Galerie du Soir

Preview

Après une exposition réussie sur le monde de Witkin, les images de NOOR nous mettent face à la réalité. En outre, les lauréats du 18e prix national de PHOTOGRAPHIE OUVERTE sont présentés, le projet de film d’Aurore Dal Mas (1981) est projeté, et enfin, un tour nostalgique est entrepris avec les concours jeunesse au bord de la mer du journal Le Soir.

18 Prix national Photographie Ouverte

Le prix national « Photographie Ouverte » en est à sa 18e édition. Le prix photo dit « ouvert », ce qui signifie qu’aucune restriction n’est imposée aux participants (par exemple l’âge, le parcours, l’origine) et qu’aucun sujet n’est imposé. Comme le soulignent à juste titre les organisateurs, l’absence de balises peut désorienter.

Ce n’est pas le cas dans le domaine des participants: plus de 403 candidats se sont sentis appelés à envoyer leurs dossiers, le nombre le plus élevé jamais atteint. Le jury a évalué les dossiers anonymes et a finalement sélectionné les onze lauréats suivants, dont certains ont également reçu une mention spéciale.

  • Héloïse Berns (Prix Fotografie Circuit Vlaanderen)
  • Collectif Huma (Johanna de Tessières, Virginie Nguyen Hoang, Frédéric Pauwels et quatre journalistes, Laure Derenne, Aurelie Moreau, Valentine Van Vyve et Sabine Verhest) (Prix photographique Roger Anthoine)
  • Paul D’Haese (Prix de la Ministre de la Culture)
  • Sebastiaan Franco (Prix Nikon BeLux)
  • Arnold Grojean (Prix national Photographie Ouverte & Prix RTBF)
  • Maël G. Lagadec (Prix SOFAM)
  • Anne Marquet (Prix du Soir)
  • Sebastian Steveniers
  • Jef Van den Bossche
  • Sébastien Van Malleghem
  • Pierre Vanneste (Prix Vedi)

Le Prix National Photographie Ouverte a été fondé en 1979 par Georges Vercheval avec Pierre d’Harville, Franco Meraglia, Charles De Rouck et Robert Rousseau et a été organisé régulièrement jusqu’à sa 16ème édition en 2010. Pour des raisons budgétaires, ce n’est qu’en 2018 que l’initiative a été reprise. Cependant, l’impact de l’initiative est indéniable et la liste des lauréats des éditions précédentes est assez impressionnante : Colin Delfosse, Max Pinckers, Sanne De Wilde, Anne Sophie Costenoble, Simon Vansteenwinckel et Marina Cox, pour n’en citer que quelques-uns.

Cette liste ne peut que s’allonger, car aujourd’hui, les nouveaux lauréats font à nouveau preuve d’un travail passionnant et diversifié. Ci-dessus, vous pouvez voir une photo de chaque lauréat, ici vous pouvez lire un court commentaire sur certaines des séries primées.

Le Collectif Huma réalise un reportage sur la relation entre les femmes et le football – ce qui fait sourire la moitié du public masculin amateur de football. Le collectif montre la femme non seulement comme supportrice, mais aussi comme sportif. Nous voyons les clubs et les terrains de football comme des lieux de changement et d’émancipation en Belgique, en Palestine, au Bénin et en Argentine, pour n’en citer que quelques-uns. Des images fortes avec beaucoup d’empathie, qui documentent et soutiennent le changement social

Sebastiaan Franco (1992) a vécu avec la communauté des Travellers en Irlande pendant deux ans. Depuis 1966, ce groupe nomade avec sa propre langue est obligé de se sédentariser au moins une partie de l’année. Les images montrent la lutte pour la préservation de leur propre culture, mais aussi la pauvreté, l’alcoolisme et la toxicomanie.

Maël G. Lagadec (1984) est l’auteur d’un projet des plus extraordinaires. En 1986, alors qu’il a deux ans, ses parents divorcent, il a perdu tout contact avec son père. En 2017, il doit transmettre la nouvelle de la mort de sa mère au père aliéné, et il reçoit de lui une clé USB avec des photos superposées de l’été 1986. quand son père lui demande innocemment « s’il ne peut pas séparer les images » il se rend compte que ce n’est pas ce qu’il veut, au sens propre comme au sens figuré.

Sébastien Steveniers (1982) documente les Bosfights. Le hooliganisme a peut-être disparu des stades, mais la culture de la violence est toujours présente. Les noyaux durs des clubs de football se défient les uns les autres dans des combats dans des endroits éloignés avec des règles claires. Les images sont brutes et fortes, et donnent un aperçu d’un monde brutal. Mais ce n’est pas tout : la même semaine où il a reçu son prix, l’auteur a été condamné par le tribunal d’Anvers. Le tribunal a estimé que le photographe avait participé à l’organisation des combats. Ses images ont été saisies, et à ce jour, il n’a pas pu les récupérer. Bien sûr, il a fait appel, mais dans tous les cas, ce verdict est une attaque contre le état et l’indépendance du photographe de reportage. Nous reviendrons certainement sur cette question.

Pierre Vanneste (1988) vit entre Bruxelles Belgique et le Sénégal. Pour le projet Dremwell, il a suivi des pêcheurs entre la Bretagne, l’océan Atlantique et le Sénégal pendant quatre ans. À première vue, c’est un reportage pénétrant avec des images fortes sur les grandes différences entre les méthodes de production (par exemple, les chalutiers en acier contre les pirogues en bois), mais sous la peau, c’est aussi une réflexion sur la croissance exponentielle de la population mondiale, les besoins humains que cela entraîne. Le projet Dremmwell est certainement l’un des expo’s forts de l’exposition.

Les travaux d’Arnold Grojean & Paul D’Haese font l’objet de contributions séparées.

L’exposition et le concours sont accompagnés d’une belle publication avec des images des lauréats,et qui présente également les œuvres de Louise Bossut, Pierre Carette, Sébastien Fayard, Alexis Gicart, Brigitte Grignet, Adina Ionescu, Frédéric Pauwels, Fab Rideti, Maïté Skirole, Florine Thiebaud et Jan Vanhulle. 116p en quadrichromie pour le prix de 10 €, on ne peut pas faire moins cher ! Vous trouverez les informations commande au bas de notre contribution.

Leurs œuvres sont visibles jusqu’au 19 septembre au Musée de la Photographie de Charleroi.

 

.    – NOOR / PULSE

Nina Berman (USA), Pep Bonet (Majorque, Espagne), Andrea Bruce (USA), Sanne de Wilde (Belgique), Alixandra Fazzina (UK), Stanley Greene (USA), Tanya Habjouqa (USA & Jordanie), Yuri Kozyrev (Russie), Olga Kravets (Russie), Bénédicte Kurzen (France), Sebastián Liste (Espagne), Jon Lowenstein (USA), Kadir van Lohuizen (Pays-Bas), Francesco Zizola (Italie)

L’exposition NOOR/PULSE présentée au Musée de la Photographie à Charleroi est une idée originale développée par NOOR et le Musée.

L’exposition NOOR/PULSE met en exergue les volets essentiels de l’ADN du collectif:

  • les projets sur le long terme,
  • la question des crises migratoires et des conflits,
  • les problématiques politiques et climatiques.

Au travers d’un parcours thématique, le visiteur découvre diverses séries de 14 photographes de NOOR. Travaux individuels et collectifs se côtoient sur les murs en une large fresque de notre histoire récente. La diversité des sujets concordent avec le caractère international des membres du collectif. Exploitant toutes les possibilités de l’image, les photographes développent aussi, depuis de nombreuses années, un langage vidéo également présent dans l’exposition.

Chercher à comprendre en profondeur les enjeux sous-jacents de l’actualité, garder le vivant et l’humain au centre de son questionnement, dénoncer pour agir face aux injustices, telles sont quelques-unes des voies prises par NOOR. L’exposition propose un aperçu de ses travaux photographiques, gardant en tête une des idées primordiales inscrites dans le Manifeste de sa fondation : « some things simply need to be seen » = « Certaines choses ont simplement besoin d’être vues », Stanley Greene

Malheureusement, seules quatre illustrations ont été mises à disposition – 4 pour 13 photographes de qualité qui ont tous leur histoire à raconter comme vous pouvez vous en convaincre dans l’exposition. Les abonnés de l’Œil de la Photographie qui souhaitent se documenter avant de visiter l’exposition trouveront ci-dessous une sélection d’articles déjà consacrés aux photographes NOOR.

Cette initiative au Musée de la Photographie donne un aperçu des thèmes, de l’engagement et de l’empathie des photographes de NOOR, et mérite d’être visitée.

Galerie du Soir : Retour sur Images : Concours de Forts de résistance du Soir

Pour conclure, un regard nostalgique dans les archives du journal Le Soir. De 1923 à 1979, ce journal a mené une campagne d’animation sur la côte belge, avec un Concours de Forts de Résistance à partir de 1928.

Un concours a été organisé dans chaque station balnéaire, des équipes d’enfants élevant leur barrage, leur château que la marée engloutirait. Les gagnants étaient ceux qui ont construit le château de sable qui résiste le plus longtemps. Mais cela ne gâchait pas le plaisir, car à la fin, tout le monde est rentré à la maison avec un prix. Et soyez assurés que le lendemain, les jeunes constructeurs de digues étaient de nouveau à l’œuvre, considérez ceci comme l’aveu d’un participant.

Les Laureats du 18e PN Photographie Ouverte sur l’Oeil de la Photographie

Collectif Huma

https://loeildelaphotographie.com/fr/perpignan-2015-coup-de-coeur-de-l-ani-virginie-nguyen-hoang/

https://loeildelaphotographie.com/fr/coups-de-coeur-ani-2012-virginie-nguyen-hoang/

Paul D’Haese

https://loeildelaphotographie.com/fr/paul-dhaese-borderline-2/

Sebastien Van Malleghem

 

https://loeildelaphotographie.com/fr/signature-de-sebastien-van-malleghem-a-la-librairie-photographique/

https://loeildelaphotographie.com/fr/evenement/botanique-eyes-wild-open/

https://loeildelaphotographie.com/fr/sebastien-van-mallhegen-reagir/

https://loeildelaphotographie.com/fr/la-performance-participative-dun-musee-de-la-photo-a-bruxelles/

https://loeildelaphotographie.com/fr/en-prison-avec-sebastien-van-malleghem/

https://loeildelaphotographie.com/fr/zmala-caravane/

Pierre Vanneste

https://loeildelaphotographie.com/fr/pierre-vanneste-nuit-noire-production-dremmwel/

NOOR sur l’Oeil de la Photographie

https://loeildelaphotographie.com/en/noor-kk/

https://loeildelaphotographie.com/en/in-spring-noor-nikon-acadmy-will-be-in-poland-sweden-and-belgium/

https://loeildelaphotographie.com/en/gentilly-agence-noor-alternatives-and-solutions/

Nina Berman

https://loeildelaphotographie.com/en/an-autobiography-of-miss-wish-by-nina-berman/

https://loeildelaphotographie.com/en/nina-berman-eat-to-win/

Pep Bonet

https://loeildelaphotographie.com/en/in-spring-noor-nikon-acadmy-will-be-in-poland-sweden-and-belgium/

 

Andrea Bruce sur l’Oeil de la Photographie

https://loeildelaphotographie.com/en/noor-celebrates-5-year-anniversary/

https://loeildelaphotographie.com/en/lauren-walshs-conversations-on-conflict-photography-bb/

Sanne de Wilde

https://loeildelaphotographie.com/en/noor-agency-welcomes-photographers-arko-datto-leonard-pongo-sanne-de-wilde/

https://loeildelaphotographie.com/en/arles-2017-sanne-de-wilde-the-island-of-the-colorblind/

Alixandra Fazzina

https://loeildelaphotographie.com/en/alixandra-fazzina-escape-from-somalia/

Stanley Greene

https://loeildelaphotographie.com/en/stanley-greenes-funeral-at-pere-lachaise-this-friday-june-2/

https://loeildelaphotographie.com/en/tribute-stanley-greene-by-bernard-plossu/

https://loeildelaphotographie.com/en/visa-pour-l-image-2012-stanley-greene/

https://loeildelaphotographie.com/en/charlottesville-2012-stanley-greene/

https://loeildelaphotographie.com/en/tbilisi-2012-stanley-greene-chechnya/

https://loeildelaphotographie.com/en/celebration-for-stanley-greene/

 

 

Tanya Habjouqa

https://loeildelaphotographie.com/en/bredaphoto-2020-the-best-of-times-the-worst-of-times-open-indoor-exhibitions-xc/

https://loeildelaphotographie.com/en/dubai-if-i-leave-where-will-i-go/

https://loeildelaphotographie.com/en/roma-fotoleggendo-2014-10th-anniversary/

Yuri Kozyrev

https://loeildelaphotographie.com/en/bronx-documentary-center-trump-revolution-climate-crisis-dv/

https://loeildelaphotographie.com/en/yuri-koryzev-kadi-van-lohuizen-wins-carmignac-prize-2018/

https://loeildelaphotographie.com/en/visa-pour-limage-2016-yuri-kozyrev-kurdistan-the-other-iraq/

https://loeildelaphotographie.com/en/russians-looking-at-iran/

https://loeildelaphotographie.com/en/world-press-photo-2012-the-winners/

https://loeildelaphotographie.com/en/on-revolution-road-yuri-kozyrev/

 

Olga Kravets

https://loeildelaphotographie.com/en/event/the-eyes-at-paris-photo/

 

Bénédicte Kurzen

https://loeildelaphotographie.com/en/visa-pour-l-image-2012-benedicte-kurzen/

 

Sebastián Liste

https://loeildelaphotographie.com/en/sebastian-liste-urban-quilombo/

https://loeildelaphotographie.com/en/visa-pour-l-image-2012-sebastian-liste/

https://loeildelaphotographie.com/en/sete-2012-south-america/

 

Kadir van Lohuizen

https://loeildelaphotographie.com/en/bronx-documentary-center-trump-revolution-climate-crisis-dv/

https://loeildelaphotographie.com/en/yuri-koryzev-kadi-van-lohuizen-wins-carmignac-prize-2018/

Francesco Zizola

https://loeildelaphotographie.com/en/pleasure-garden-df/

La publication

18e Prix National Photographie Ouverte, Christelle Rousseau (Introduction), 118p, €10, ISBN 978-2-87183-082-5

 

Informations pratiques

Les exhibitions sont ouverts jusqu’au 19 septembre

Musée de la Photographie
Centre d’art contemporain de la Fédération Wallonie-Bruxelles
11, av. Paul Pastur (GPS : Place des Essarts)
B-6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne)
T +32 (0)71 43.58.10
F +32 (0)71 36.46.45
mpc.info@museephoto.be

Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.
L’accès au Musée est conditionné à une réservation via le site www. museephoto.be

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android