Rechercher un article

Paris Match: Dans l’intimité des peintres

Preview

Imaginons-nous, passant à Arles, devant la maison jaune du 2 place Lamartine, en ce matin de novembre 1888 et regardant par le carreau du rez de chaussée…On aurait vu deux pauvres bougres penchés sur leur travail, en face d’une dame bien sage en habits de fête : Van Gogh et Gauguin côte à côte occupés à peindre le portrait de madame Ginoux l’arlésienne.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android