Rechercher un article

Jeanloup Sieff –Les années 70

Preview

Je l’imagine assis à sa table au Café de Flore, observant les gens – en particulier les femmes. « Je vis, avec toutes les femmes qui passent, écrit-il dans ses mémoires, des amours complètes et brèves. Quand je les aperçois, au loin, et que leur silhouette me plaît, c’est immédiate- ment le début de notre idylle. Plus elles s’approchent, et plus je les aime. À dix mètres, c’est la passion, à six, la jalousie douloureuse, à quatre, je n’en puis plus, ce sont déjà les déchirements de la rupture, et lorsqu’elles me croisent, enfin délivré et détendu, je peux leur sourire calmement, elles sont devenues des amies, et nous pouvons échanger le clin d’œil complice de ceux qui ont partagé bien des choses ensemble et qui se souviennent. »

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android