Rechercher un article

Val Telberg

Preview

Voici une sélection de montages réalisés par Val Telberg entre 1948 et 1956 … chacun étant unique. Sa technique consistait à imprimer à travers des négatifs en couches, en les réalignant souvent après une exposition pour créer des variantes … et … ce qui ajoute une autre dimension que je n’ai jamais vue dans le travail de quelqu’un d’autre, il ferait l’exposition à travers un sandwich de négatifs, puis, tout en développant l’impression dans le plateau, il remit l’impression mouillée sous l’agrandisseur et réalisa une seconde exposition sur la même feuille de papier, ce qui créa un espace totalement déroutant et en quelque sorte solaire. Son objectif… décrire un courant de conscience fluide, se chevauchant, en constante évolution. Il a été présenté dans SUBJEKTIVE FOTOGRAFIE au Museum Folkwang et lors de voyages au milieu des années 1980.

Laurence Miller

 

Associations artistiques d’Anaïs Nin : Val Telberg

Lorsque Anaïs Nin a republié sa Maison de l’inceste en 1958, elle a incorporé les photomontages surréalistes de l’artiste Val Telberg. La collaboration est devenue notoire car toutes les éditions ultérieures du livre contenaient son travail, y compris la propre image de Nin dans les photomontages.

Val Telberg est né à Moscou en 1910 de parents finlandais et a été élevé en Chine. Il s’installe à New York en 1938 et s’initie au surréalisme tout en travaillant comme photographe, suscitant ainsi son intérêt pour le photomontage.

Gunther Stuhlmann se souvient de l’association de Telberg et Nin dans le volume 14 de son journal ANAIS: An International Journal (1996):

À l’été 1958, alors qu’elle voyageait en Europe, Anaïs Nin envoya une note enthousiaste à son amie, Vladimir Telberg von Teleheim, artiste-photographe d’origine russe, qui expérimentait depuis un certain temps avec des images photographiques afin d’améliorer un nouveau numéro de sa maison de l’inceste, qui était épuisée depuis presque une décennie. «Cher Valer», écrit-elle sur un papier à lettres de l’hôtel de Crillon à Paris, «j’adore les photomontages, la sélection, la couverture, je me sens bien… C’est merveilleux de voir les images et les textes soudés. Ils sont poétiques dans leurs propres termes, dans leur propre langue. Le sentiment d’un monde flottant est si puissant. ”

Leur projet faisait partie des efforts résolus d’Anais Nin à la fin des années 50 pour republier et distribuer à nouveau ses propres livres. Elle avait découvert qu’un nouveau procédé offset permettait à un imprimeur de Chicago, Edward Brothers, de reproduire à un coût raisonnable les pages de sa propre édition imprimée à la main de 1947 de Gemor Press de House of Incest (et celles d’autres titres) directement à partir de l’original. Val Telberg, qui vivait ensuite sur la Sixth Avenue à New York en tant que revendeur de cartes, d’atlas et de livres scientifiques sur l’Europe de l’Est et l’Asie, était un libraire expérimenté. Mais c’est l’artiste Telberg, qui avait étudié à la Art Students League, cinéaste expérimental et photographe inventif, qu’Anais Nin a invité à collaborer avec elle. «J’aime tellement ce que vous faites», lui avait-elle écrit au début, après avoir vu certaines des images qu’il avait commencé à créer dans les années 1940. Elle lui avait donné un règne libre et ne fixait aucun délai. «Lorsque ton mannequin est prêt, ta photo de couverture, etc., alors tu peux me l’envoyer.

Première publication : http://anaisninblog.skybluepress.com/tag/val-telberg/

 

Laurence Miller Gallery

521 W 26th St, New York, NY 10001

http://www.laurencemillergallery.com/

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android