Rechercher un article

Douglas Kirkland : Close Up par Patricia Lanza

Preview

Douglas Kirkland est né au Canada et vit dans les collines d’Hollywood avec sa femme et business partenaire, Françoise. C’est un photographe légendaire, avec une longue et illustre carrière s’étalant sur plus de six décennies.

Très jeune il a rejoint Look Magazine , suivi par Life Magazine comme photojournaliste  dans les années 60/70. C’est la commande du magazine Look de photographier Marilyn Monroe (juste un an avant sa mort), qui est la plus connue. Il a capturé les élites célèbres d’ Hollywood; Elizabeth Taylor, Marlene Dietrich, Jack Nicholson, Michael Jackson, Andy Warhol et Audrey Hepburn pour n’en nommer que quelques-uns.

Au fil des ans, Douglas Kirkland a travaillé sur le tournage de plus d’une centaine de films. Il est représenté dans les plus belles collections et archives d’art du monde: Académie des arts et des sciences du cinéma; La Smithsonian Institution; La National Portrait Gallery de Canberra, Australie; La National Portrait Gallery de Londres; La maison Eastman à Rochester; Le Houston Center for Photography; l’espace Annenberg pour la photographie à Los Angeles; et une exposition rétrospective de son travail a eu lieu au Musée de la Triennale à Milan, en Italie.

Ses publications de livres comprennent: Light Years (1989), Icons (1993), Legends (1999), Body Stories (1998), Freeze Frame (2007), An Evening With Marilyn (2002), Coco Chanel: Three Weeks (2008), the New York Times #1 best-selling James Cameron’s Titanic (1997), With Marilyn (2012), the career monograph, Douglas Kirkland – A Life in Pictures, (2013).  His black and white volume When We Were Young (2014). Freeze Frame: Second Cut (2017) and Physical Poetry Alphabet (2018).

Les prix comprennent: un «Prix pour l’ensemble de sa carrière» de l’Américain (S.O.C); un prix Lucie pour réalisation exceptionnelle en photographie de spectacle de l’IPA (2003); L’œil d’or de la Russie (2009); L’American Society of Cinematographers ASC lui a décerné le prestigieux President’s Award (2011); le Nastri D’Argento (ruban d’argent) au Festival international du film de Taormina; le Prix d’excellence du consul général du Canada à Los Angeles en reconnaissance de toute une vie de réalisations exceptionnelles (2017); et le CAFA (Canadian Arts and Fashion Awards) lui a décerné un prix d’excellence pour sa carrière en photographie (2019).

 

Kirkland s’est récemment lancé dans un voyage photo durant la pandémie avec les défis du voyage et du travail avec une caméra 8×10, photographiant en analogique (film de prise de vue). Voici son histoire…

Hollywood Hills à Denver et retour!

“En photographiant avec la 8×10: vous êtes toujours au bord de l’échec”, Douglas Kirkland, septembre 2020

 

Patricia Lanza : Comment est née l’idée de la série photo?

Douglas Kirkland: J’ai travaillé avec une caméra 8×10 pendant la majeure partie de ma carrière. J’ai commencé à l’utiliser en Virginie dans un studio commercial puis au studio Sherwin Greenberg à Buffalo New York pour photographier des natures mortes de produits. Plus tard, j’ai été impressionné par la façon dont Irving Penn a créé un look différent dans son studio, insufflant la vie dans la photographie de nature morte. Le département photo de Look Magazine avait un appareil photo 8×10 Deardorff que j’ai pris sur la route avec mon 35 mm et Hasselblad. J’ai expérimenté la photographie de stars comme Catherine Deneuve et Dominque Sanda pour un look différent. Lorsque Look Magazine a fait faillite, le directeur de la photographie, Arthur Rothstein, m’a offert l’appareil photo et 16 boitiers pour 100,00 $. C’était un cadeau merveilleux et j’ai gardé la caméra est avec moi depuis lors.

“The Old Lady”, la caméra que Luhrmann et moi avons nommée et baptisée, a passé 7 semaines dans la brousse sur le film Baz Luhrmann Australia, réalisant des portraits de Nicole Kidman, Hugh Jackman et des acteurs autochtones. Elle est venue en Italie pour travailler avec Monica Bellucci et d’autres stars italiennes.

Elle était avec nous sur le tournage de The Great Gatsby pour faire des images intemporelles de Leonardo DiCaprio, Toby Maguire, Carey Mulligan et d’autres membres de l’équipe. Certaines de ces images sont accrochées dans la suite Gatsby du Plaza, conçue par la designer primée Catherine Martin, la femme de Baz Luhrmann. Cet appareil photo a été mon fidèle ami au cours des six dernières décennies.

Un matin pendant le changement de réalité de notre vie avec le virus Covid, je me suis réveillé avec un nouveau projet en tête: je voulais photographier Don Isidro Garcia qui a 106 ans. C’était une pensée spontanée. Je pense toujours à de nouveaux projets et idées. Ma vie est liée à un monde visuel et en vieillissant, l’importance de mon monde visuel est encore plus intense. La photographie est dans mon sang et je ressens le besoin de prendre des photos.

Patricia Lanza : Qui est Don Isidro Garcia et pourquoi avez-vous choisi ce sujet à photographier maintenant?

Douglas Kirkland: Don Isidro Garcia est le père de ma belle-fille Letty Kirkland, l’épouse de mon fils Mark. Je l’avais photographié 10 ans auparavant à Los Angeles avec l’appareil photo 8×10. Il avait alors environ 95 ans. J’ai été impressionné par son intensité et son énergie. Lui et sa femme ont commencé à danser dans notre salon, ils étaient connectés et merveilleux à regarder. Je l’ai félicité pour son 100e anniversaire et lui ai envoyé une cravate rose car c’est un gentleman très pimpant. J’ai toujours voulu faire un autre portrait de lui. Pourquoi maintenant? Je suppose que c’était aléatoire. Peut-être ai-je eu plus de temps à cause de l’enfermement pour penser à ce que je voulais faire ensuite!

Patricia Lanza : Pendant cette période de pandémie, comment avez-vous formé la production puisque le sujet vivait dans un autre état?

Françoise Kirkland: J’ai essayé d’expliquer à Douglas que ce n’était pas quelque chose que nous pouvions faire facilement puisque notre sujet Don Isidro vit à Denver mais il était très catégorique et voulait trouver un moyen. C’est notre amie, la photographe Dana Fineman, qui a vraiment tout fait!

Nous connaissons Dana depuis 40 ans. Elle a aidé Douglas et il l’a encadrée. J’ai beaucoup travaillé avec elle lorsque je dirigeais le bureau Côte Ouest de l’Agence française Sygma. Elle est un grand talent, intrépide et plein d’enthousiasme.Lorsque la pandémie a commencé, nous avons pensé qu’il serait plus intéressant de nous mettre en quarantaine avec elle et le chien griffon Sonny Boy. Nous avons créé notre propre petite bulle et nous nous beaucoup amusés.

Quand je lui ai parlé de l’idée de Douglas et de l’impossibilité apparente de l’accomplir en sécurité, sa réponse a été: “Bien sûr, nous pouvons le faire, nous louons un camping-car”. J’ai fait remarquer que personnellement, je n’avais jamais conduit de camping-car ni voyagé dans un camping-car, mais elle était convaincue que cela allait marcher.Nous étions tous prêts pour une aventure et avons commencé une planification intensive, en faisant des listes sans fin, en regardant les cartes, pour passer par les plus beaux Parcs nationaux, trouver des endroits où nous arrêter en cours de route. Nous avons emmené notre machine Nespresso sur la route et un seau d’herbes fraîches dans de petits pots. J’ai fait de la ratatouille et quelques quiches que j’ai congelé. Nous avions un réfrigérateur rempli de tout ce dont nous pourrions avoir besoin, de la salsa maison à la burrata, des fromages français, des steaks et des trucs pour en faire plus. Douglas était obsédé par la photographie du ciel et des nuages ​​avec son appareil photo numérique sur le chemin et Dana lui a donné le surnom de «Chief Shooting Cloud». Nous avons pris la route au début du mois d’août et avons célébré le 86e anniversaire de Douglas sur la route. Ça ne pouvait vraiment pas être mieux que ça! Et notre ami Jean François Leroy a dit «Mieux, c’est pas supportable»!

Patricia Lanza : Discutez de votre parcours et du sujet?

Douglas Kirkland: Le voyage a été une aventure incroyable à travers certaines des plus belles régions de ce pays comme Zion Park et Sante Fe. Mais ce qui le rendait spécial, c’est que nous avions une mission. Nous avons apprécié et aimé le voyage d’autant plus que nous avions un objectif clair.

Patricia Lanza : Discutez des aspects techniques, de votre choix de photographier en 8×10 et en film?

Douglas Kirkland: En photographiant avec l’appareil photo 8×10, vous êtes toujours au bord de l’échec. La beauté du 8×10 est qu’il laisse le temps de réfléchir. Vous devez être très délibéré. Le regard dans les yeux des gens peut être obsédant car ils doivent rester immobiles pendant un moment. C’est le contraire de la photographie actuelle. Je suis heureux de photographier avec les derniers appareils photo numériques mais il y a une romance entre le 8×10 et le film: le temps passé à composer et à mettre au point, la simplicité et la complexité de l’appareil photo, mon neveu de 15 ans est fasciné et a demandé où était la batterie, puis les voyages au laboratoire, la grande transparence. Michael Rand, le légendaire rédacteur en chef du London Sunday Times, parlait de la séduction du grand format sur une table lumineuse. Cet appareil photo est le reflet de l’époque dans laquelle nous vivons en ce moment.

Patricia Lanza : Que se passe-t-il pour le futur?

Douglas Kirkland: Plus de portraits 8 x 10.

Françoise et moi recevons le prix Alfred Steiglitz en octobre du LACP

https://lacphoto.org/happenings/fundraising-gala-2020

Coco Chanel et MM sont au Musée finlandais de la photographie

https://www.valokuvataiteenmuseo.fi/en/exhibitions/current-exhibitions

 

Françoise et moi travaillons sur une idée de livre. Les femmes ont été le moteur de ma vie et j’aimerais créer un volume d’images comme Hommage au féminin

 

La photographie a été le compagnon idéal avec Françoise. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir trouvé mon rêve. Le plus étonnant, c’est que je n’avais jamais imaginé que mon rêve pouvait m’emmener aussi loin. David Cohen aime dire que j’ai rêvé ma vie et ensuite je l’ai vécue.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android