Rechercher un article

Suzanne Opton par Mark Alice Durant

Preview

Cette interview réalisée par Mark Alice Durant est parue dans le magazine Saint Lucy. J'ai pris connaissance pour la première fois des photos époustouflantes de soldats américains par Suzanne Opton dans Contact Sheet, la publication de Light Work à Syracuse. Ces portraits faussement simplistes, accompagnés des noms des soldats et de la durée de leur séjour en Irak ou en Afghanistan, montre les soldats avec leur tête posée comme s'ils s'abandonnaient sur le sol ou sur un oreiller. Les sentiments que ces photos provoquèrent en moi allèrent de l'empathie à la colère, en passant par l'embarras et l'ambivalence. Ce sont des images de soldat très différentes de celles que j'ai jamais pu voir. Au lieu de poses verticales, en armes et héroïques, nous nous retrouvons face à une vulnérabilité délibérée et déroutante. Les yeux, ces proverbiales fenêtres sur l'âme, sont ouverts mais difficiles d'accès. Est-ce que ce sont les portraits de tragédies incarnées ? Sont-ils des corps sans âmes ? Des anges déchus ? Se moquent-ils de nous ? Ou rendent-ils un hommage ? Que toutes ces questions soient soulevées sans trouver de réponses évidentes traduit le pouvoir de l'art en général, et de ces images en particulier.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android