Rechercher un article

Shanghai: Isabel Muñoz

Preview

Il y a cinq ou six ans, j’ai découvert grâce à Christian Caujolle quelques tirages d’Isabel Muñoz sur les Moines de Shaolin, je me souviens alors d’une sensation d’euphorie inexplicable à la vue de ces moines dansants et volants. C’était pour l’amateur que je suis de romans « wuxia » (1) qui ont marqué toute mon enfance, comme la réalisation d’un rêve. Peu de temps après la même émotion m’a saisi dès les premières minutes du film Tigre et Dragon d’Ang Lee, les merveilleuses prouesses techniques du cinéma permettent désormais de reproduire à l’écran ce que l’on n’imaginait qu’en pensée en lisant les romans wuxia : ces personnages évoluant en totale apesanteur sur les murs et les toits et sur les cimes d’une forêt de bambou. Mais à la différence du cinéma, la photographie d’Isabel dans toute sa splendide sobriété, n’utilise ni trucage ni effet spécial, et cela me la rend d’autant plus précieuse et du coup fascinante. J’étais en particulier fasciné par cette brutale confrontation du réalisme photographique avec des scènes quasi oniriques, magiques, au sens magicien pour des non-initiés.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android