Rechercher un article

PhotoEspaña 2012: From the Factory to the World

Preview

Andy Warhol est certainement l'un des artistes les plus importants et influents du vingtième siècle, et parmi toutes ses contributions pour le développement de l'esthétique post-moderne et contemporaine, peut-être sa plus cruciale est connue sous le nom de « The Factory ». A la fois studio, chaîne de fabrication pour sa production artistique, et lieu dynamique où prenaient place les interactions sociales et culturelles entre Warhol et toute une bande d'amis, d'amants, de confrères artistes, de connaissances, et de badauds curieux, la Factory faisait intégralement partie de la vie et de la pratique de Warhol de sa création en 1962 à sa mort en 1987. Avec le temps, la Factory est devenue un mythe, résumant tout ce qui allait de l'expérimentation dynamique et la vitalité de la contre-culture des années 60 en Amérique à la décadence et à la capacité de destruction de la drogue et à l'appauvrissement esthétique et moral de l'art à la fin du modernisme. Mais la Factory était une communauté au sens vital du terme. En son sein, de nombreux auteurs ont interagi et collaboré à la production de peintures, de sculptures, de films expérimentaux, de livres et de magazines, de performances, qui sont, encore aujourd'hui, culturellement innovants et inséparables du milieu dynamique et hétérogène où ils ont été créés.
Parce que la Factory était l'endroit où voir et être vu, il n'est pas surprenant qu'elle ait été le centre d'attention de tant de photographes. Warhol était certainement un photographe prolifique, particulièrement durant les années 70 et 80. Mais il n'était pourtant que l'un des nombreux photographes du lieu : professionnels comme amateurs, habitué des lieux et superstars comme photojournalistes et photographes de mode. Ensemble, ils ont documenté ce phénomène culturel unique au jour le jour en même temps qu'ils ont activement participé à sa construction. C'est à l'aide de ses multiples points de vue que l'exposition cherche à assembler un portrait complexe et contradictoire de la sphère sociale et esthétique de Warhol. Comprenant des photographies, des impressions, et des films de Billy Name, Stephen Shore, Nat Finkelstein, Cecil Beaton, Richard Avedon, Brigid Berlin, Christopher Makos, Jonas Mekas, et, bien sûr, de Warhol lui-même, cette exposition semble offrir non seulement un aperçu de la Factory comme phénomène social, mais aussi un éclairage sur la manière dont le modèle de la Factory comme communauté relève profondément d'une pratique sociale et artistique dans un contexte temporel plus global.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android