Rechercher un article

Maroesjka Lavigne : Terres Perdues

Preview

Après avoir parcouru les terres immaculées d’Islande et de Namibie, l’intérêt de Maroesjka Lavigne pour les qualités géologiques et esthétiques de notre planète s’est développé, notamment dans le spectre des couleurs qu’il illustre. La Robert Mann Gallery présente Lost Lands, la troisième exposition personnelle de l’artiste. Cette galerie s’ouvre parallèlement à la publication de sa monographie intitulée Someone, Somewhere, Sometime.

Fascinée par le relief changeant de la terre, Lavigne s’est rendue dans des régions telles que l’Argentine, le Chili, la Chine et l’Ouest américain où elle s’intéresse à la couleur et à la forme pour saisir le temps qui passe dans des environnements qui risquent de disparaître prochainement – ne laissant que des traces. Dans les Collines Peintes, le Désert Peint, la Forêt Pétrifiée, Lavigne a notamment étudié les luttes du paysage qui se manifestent dans la collision des plaques tectoniques, la composition de l’éruption d’un volcan et la tactilité et la texture des chaînes de montagnes polychromes par l’histoire. Pour l’artiste, la nature est invincible et tout autour de nous. On peut le voir dans un étroit ravin desséché se frayant un chemin à travers une toile pastel de collines de couleur rouille ou dans le frémissement d’une majestueuse spatule rose contre un bassin à fond rocheux sombre.

L’approche non traditionnelle de Maroesjka Lavigne en matière de photographie de paysages redéfinit l’avant-plan, l’arrière-plan, la surface, la profondeur, le sujet et le cadre pour créer de superbes images. Ils sont sensibles au récit des terres dans des paysages vibrants et vastes, des veines délicates de feuilles, des portes de voiture patinées et des observations d’animaux inoubliables. Selon les mots de l’artiste: «Lorsque vous prenez une photo dans un endroit magnifique, vous devez vous rendre compte que la nature n’est pas le fond de votre photo. Au contraire, vous êtes son accessoire. ”

La photographe belge Maroesjka Lavigne (née en 1989) a obtenu son master en photographie à l’Université de Gand à l’été 2012. Son travail a été présenté dans le monde entier lors de l’exposition Foam Talent à Amsterdam, de la galerie Hug à Paris et du musée Saint Guislain à Gand, en Belgique. parmi d’autres. Elle a été sélectionnée pour l’appel à talents du Fotomuseum Amsterdam (FOAM) Pays-Bas 2012 et a été lauréate du concours Emerging Talent de Lensculture en 2014 avec la série You are More than Beautiful. En 2015, elle a remporté le prix Harry Penningsprijs à Eindhoven, aux Pays-Bas. En 2016, elle a remporté la première place dans la catégorie Paysage aux Sony World Photography Awards pour sa série, Land of Nothingness. Elle vit et travaille actuellement à Gand, en Belgique.

Maroesjka Lavigne: Someone, Somewhere, Sometime, publiée par Radius Books et Robert Mann Gallery, comprend des textes du célèbre conservateur et écrivain David Campany. La monographie contient 80 images en couleur d’œuvres des quatre séries de l’artiste: Island, Not Seeing is a Flower, Land of Nothingness, and Lost Lands. Un tirage en édition limitée de White Rhino, 2015 avec une copie signée de la monographie est disponible à la galerie ou en ligne à Radius Books.

 

Maroesjka Lavigne: Lost Lands

24 octobre – 21 décembre 2019

Vernissage : jeudi 24 octobre de 18h à 20h

Robert Mann Gallery

525 West 26th Street

New York NY 10001

www.robertmann.com

 

 

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android