Rechercher un article

Le Questionnaire : Charlélie Couture par Carole Schmitz

Preview

Charlélie Couture : Libre Penseur

Si son nom nous évoque en premier lieu la musique, un talent pour les mots et un grain de voix très particulier, mais Charlélie Couture est bien plus que cela, il est avant tout un artiste pluridisciplinaire qui possède un sens aigu de la mise en scène.

Hyperactif, tour à tour peintre, dessinateur, sculpteur, photographe, son travail de plasticien est dans une démarche d’art absolu. Il aime mélanger différents médiums pour en faire une nouvelle forme d’expression façon kaléidoscope.

Il a toujours fait de la photo, depuis sa première « boîte » Kodak reçue pour ses sept ans, jusqu’à son dernier Leica numérique. Quel que soit l’endroit où il va, il n’oublie jamais ses essentiels: clefs, téléphone, carnet, stylo et bien entendu son appareil photo qui est sa boîte à mémoire, son arme contre l’oubli comme il aime à le dire.

Spectateur inquiet et engagé, et ce particulièrement sur l’avenir de notre planète, il considère que la fonction de l’artiste est de dire des choses, car même s’il n’a pas le pouvoir de décision il a tout au moins celui de la parole.

Fasciné par les grandes métropoles, il embarque il y a quelques années, sa famille pour New-York, ville ouverte à l’art et à la création, qui lui inspirera une série de photographies urbaines pour laquelle il capture la ville et ses entrailles pour retravailler ses images à coups de pinceau fluo.

Il fabrique ses images entre rêve et réalité, mêlant les instants, les simultanéités pour faire du temps une reconstitution personnelle et poétique car pour lui une oeuvre d’art n’est rien d’autre qu’une proposition, une vision du monde à un instant T.

A nouveau sur les routes de France à partir de mi-juin avec deux concerts différents, un nouveau spectacle “Concerts essentiels” en duo avec Karim Attoumane et avec le groupe pendant l’été 2021, il sera de passage à Paris Salle Gaveau le 30 septembre 2021, Charlélie expose actuellement au Musée de la Chartreuse à Douai, et prépare également une exposition à la Galerie Brugier-Rigail très prochainement.

 

Instagram : charleliecouture

Website : www.charlelie.com  /. www.charlelie.nyc

Exhibitions : www.museedelachartreuse.fr. : galerie-brugier-rigail.com

 

Votre premier déclic photographique ?

Charlélie Couture : Les photos reportages de Paris Match sur les manifestations et émeutes de Mai 68.

 

L’homme d’images qui vous inspire ?

Charlélie Couture : Ils sont plusieurs : Marcel Duchamp, Ai Weiwei, Man Ray, Martin Kippenberger.

 

L’image que vous auriez aimé faire ? 

Charlélie Couture : le portrait du Che par Alberto Korda, celui du commandant Massoud par REZA.

 

Celle qui vous a le plus ému ? 

Charlélie Couture : Rue Aubriot, Paris 1975 d’Helmut Newton.

 

Et celle qui vous a mis en colère ?

Charlélie Couture : Le cliché de Nick Ut montrant la jeune Kim Phuc nue courant devant les bombes (1972)

 

Une image clé de votre panthéon personnel ?

Charlélie Couture : Les trois photos représentant le bris d’une poterie Ming par Ai Weiwei.

 

 

La qualité nécessaire pour être un bon photographe ?

Charlélie Couture : la disponibilité et surtout la promptitude.

 

Le secret de l’image parfaite, si elle existe ? 

Charlélie Couture : Une photo est une capture, elle immortalise l’instant, ce qui fait la force d’une photo c’est l’histoire qu’elle raconte ou plutôt l’intrigue qu’elle suggère…

 

La personne que vous rêveriez de photographier ?

Charlélie Couture : Bob Dylan ou Barak Obama.

 

Un livre photo indispensable ?

Charlélie Couture : Grammaire élémentaire de l’image par Albert Plécy.

 

L’appareil photo de vos début ?

Charlélie Couture : Brownie Flash Eastman Kodak puis Asahi Pentax ME.

 

Celui que vous utilisez aujourd’hui ?

Charlélie Couture : Lumix LX100 II.

 

Votre drogue favorite ?

Charlélie Couture : La meilleure? L’Art ou le travail et la pire? La télévision.

 

La meilleure façon de déconnecter pour vous ?

Charlélie Couture : Jouer au tennis, écrire de la poésie, faire l’amour…

 

Votre plus grande qualité ?

Charlélie Couture : Lucide, clairvoyant et fidèle.

 

Une image pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Charlélie Couture : Un oeil de JR.

 

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?

Charlélie Couture : Chauffeur routier

 

Votre plus grande extravagance en tant que photographe ?

Charlélie Couture : Aucune idée !!!

 

Les valeurs que vous souhaitez partager au travers de vos images ?

Charlélie Couture : La conscience de l’esthétique autrement dit “le fond sous la forme”.

 

La ville, le pays ou la culture que vous rêvez de découvrir ?

Charlélie Couture : Peut-être la Nouvelle Zélande.

 

L’endroit  dont vous ne vous lassez jamais ?

Charlélie Couture : New York.

 

Votre plus grand regret ?

Charlélie Couture : J’aurai voulu savoir à 25 ans ce que j’ai su à 50.

 

Instagram, Tik Tok ou Snapchat ?

Charlélie Couture : Instagram!!!

 

Couleur ou N&B ?

Charlélie Couture : Noir, blanc, gris et orange fluo.

 

Lumière du jour ou lumière artificielle ?

Charlélie Couture : Lumière naturelle PUIS finalisation photoshop!!!

 

La ville la plus photogénique selon vous ?

Charlélie Couture : New York Manhattan.

 

Si Dieu existait lui demanderiez-vous de poser pour vous, ou opteriez-vous pour un selfie avec lui ?

Charlélie Couture : dans un cas comme dans l’autre je n’ose pas penser au ridicule de ma réponse.

 

L’image qui représente pour vous l’état actuel du monde ?

Charlélie Couture : Un entonnoir dans lequel on verserait du ciment.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android