Rechercher un article

La Fnac met l’Afrique à l’honneur

Preview

La Fnac expose au sein de Paris Photo pour la première fois certaines œuvres africaines majeures issues de sa propre collection et organise une importante programmation sur l’Afrique au sein de ses Galeries Photo.
Les expositions de Titouan Lamazou, Uche Okpa Iroha et Philippe Bordas sont ainsi présentées dans les galeries Fnac des Ternes et Forum, récemment rénovées.
La Fnac renoue avec la tradition des portraits de famille après le succès de Malick Sidibé à la Fnac Lyon Bellecour en 2010, et propose au public de participer les 11 et 12 novembre à un studio photo réalisé par Baudouin Mouanda, jeune photographe africain connu pour son travail sur la Sape africaine.

LES EXPOSITIONS

Philippe Bordas – “Les chasseurs du mali”
Couverts d’amulettes et de talismans, armés de fusils d’un autre temps, les chasseurs du Mali sont la mémoire intacte du Moyen Âge africain, où cohabitaient islam et animisme. Ils obéissent aux mêmes lois que les cavaliers et soldats du Soundjata Keïta (1190-1255) et transmettent l’histoire orale de son empire, qui s’étendait du Sahara jusqu’à la forêt équatoriale, de l’Océan Atlantique à la Boucle du Niger. Les chasseurs forment une confrérie initiatique où les hommes sont recrutés par cooptation, sans considération de naissance, d’origine ou de classe. Ils sont à la fois l’autorité villageoise, les dépositaires de la justice, d’une tradition culturelle, et les maîtres des savoirs. Face à la corruption et au chaos générés par le néo-colonialisme et la mondialisation libérale, la puissance transnationale des chasseurs traditionnels constitue l’un des socles spirituels de l’Afrique.
La Fnac, en présentant Les Chasseurs du Mali et en aidant l’exposition de Philippe Bordas à l’Institut Français de Bamako, soutient la 9e édition des Rencontres Photographiques de Bamako, dont l’enseigne est partenaire depuis leur création.
Hors les murs, retrouvez le Festival international de Bamako à Paris Photo exposera une sélection d’environ 30 images issue de la collection Fnac pour illustrer la photographie africaine historique permettant ainsi de découvrir l’histoire de la Fnac et de la photographie africaine, grâce aux clichés de Malick Sidibé, Cornelius Augustt, Adama Kouyaté, André Nonga Tassembédo et Santu Mofokeng.

Uche Okpa Iroha – Under the bridge life and finding rest
La Fnac présente « Under the Bridge Life » et « Finding Rest » d’Uche Okpa Iroha, membre fondateur du collectif photographique nigérian BlackBox.
« Uche Okpa Iroha dit qu’il a appris la photographie dans la rue et c’est dans celle-ci qu’il tire la majeure
partie de son inspiration. Il faut imaginer Lagos et ses 15 millions d’habitants, mégalopole assourdissante, organique et palpitante. Une Babel tentaculaire de sons, de langues, de bruits et de couleurs. (…) Sa série « Under the Bridge Life », non dénuée de poésie, interroge le quotidien et illustre le fossé existant entre les différentes couches sociales de Lagos, ville scarifiée par un réseau complexe de routes et de ponts. Au-dessus du pont, il y a la vie économique officielle, le bitume, les buildings, les 4×4 et les golden boys. Sous le pont, il y a la vie économique officieuse, la terre battue, les vendeurs à la sauvette, les billets en petite coupure qu’on s’empresse de dépenser et quelques chèvres errantes. (…) Son travail, sorte de street photography, témoigne de son empathie pour ces damnés de la ville. Dans la série « Finding Rest », il s’est photographié en train de se reposer en pleine rue, de Lagos à Dakar. Car la rue africaine est ainsi : elle ne dort jamais. Poussés par la crise du logement et des transports, nombreux sont les petits marchands qui préfèrent dormir devant leur boutique le soir venu… Uche Okpa Iroha met un point d’honneur à faire corps avec son thème et revendique dans ses reportages une filiation avec la photographie sociale. Pour lui, la photographie est le médium du changement, de la prise de conscience.»
Olivia Marsaud, rédactrice en chef d’Africa 24 Magazine

Galerie Photo Fnac Forum des Halles
Porte Berger – niv. -2

1-7 rue Pierre Lescot 75004 Paris
Exposition du 18 octobre / 21 décembre
Ouvert du mardi au samedi 14h /19h30

Titouan Lamazou – Ténèbres au paradis, Africaines des grands lacs
En 2000, Titouan Lamazou passe six mois à Kinshasa pour dresser le portrait en mouvement de la riche scène artistique kinoise. Il y retourne en 2005 dans le cadre de son grand projet Zoé-Zoé ou les Femmes du Monde, et en rapporte d’émouvants portraits de femmes, victimes ou activistes qui, dans la simplicité d’un quotidien pourtant extrême, racontent les conflits et les déplacements de population dans l’est du pays. Il parraine depuis l’ONG Lysistrata, dont le principal projet est de venir en aide à ces Congolaises du Nord Kivu. Six ans plus tard, il souhaite prolonger son travail et donner encore une fois la parole aux femmes, victimes, activistes, réfugiées ou travailleuses qui continuent à vivre au jour le jour alors que le pays s’enlise dans une situation conflictuelle oubliée du monde. Car, encore une fois, ce sont elles et elles seules, dessinées, photographiées ou justes esquissées, qui forment l’essentiel d’un ouvrage dont l’objectif premier est de rendre leur force et leur beauté, dans leur infinie diversité.

Galerie Photo Fnac des Ternes
26-30, avenue des Ternes 75017 Paris

Exposition 18 octobre / 31 décembre
Ouvert du lundi au samedi 10h /20h
Galerie Photo Fnac Bordeaux
50, rue Ste Catherine 33000 Bordeaux

Exposition 26 octobre / 31 décembre
Ouvert du lundi au samedi 10h /19h30

L’ÉVÉNEMENT

Portrait de famille par Baudouin Mouanda
Exceptionnellement à la galerie Photo Fnac des Halles les 11 et 12 novembre 2011 !
« Venez sapés et repartez avec votre portrait »

Après Malick Sidibé à la Fnac Lyon Bellecour en 2010, La Fnac propose un studio photo par Baudouin Mouanda !
La Fnac renoue avec la tradition du portrait de famille et propose au grand public et à ses adhérents de repartir avec leur portrait par Baudouin Mouanda, jeune photographe congolais qui a connu un grand succès en France grâce à son travail sur la Sape congolaise. Un décor de type studio africain, ludique et coloré sera mis en place spécialement à cette occasion.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android