Rechercher un article

OstLicht : Le monde vu par Inge Morath

Preview

OstLicht présente dans sa nouvelle exposition une sélection de photographies pour la plupart signées de la photographe autrichienne Inge Morath de Magnum. En plus de certaines de ses photographies emblématiques, la rétrospective soigneusement sélectionnée offre également un aperçu de l’œuvre aux multiples facettes et moins connue de l’infatigable photojournaliste. La sélection va des classiques de Morath, les photos de rue américaines, principalement prises à New York, à son célèbre reportage photo d’Espagne, aux portraits d’artistes et de célébrités, aux mises en scène plus calmes et aux photographies de paysages. Marilyn Monroe, Jean Cocteau, Pablo Picasso, Jayne Mansfield ou Louise Bourgeois se sont fait photographier par elle. Malgré la variété des sujets, le travail de Morath est uni par son intimité avec les nombreuses cultures du monde et les personnes qu’elle a représentées.

 

Inge Morath (1923-2002)

La photographe née à Graz, Inge Morath, a travaillé comme journaliste de textes pour la presse et la radio avant de commencer à prendre des photos. En 1946, elle s’installe à Vienne, où elle travaille avec le photographe Ernst Haas comme « Photograph – Reporter – Team » pour Heute, le magazine des forces d’occupation américaines. En 1949, l’équipe est appelée à l’agence photo Magnum à Paris par Robert Capa. Là, elle travaille comme assistante d’Henri Cartier-Bresson, pour qui elle travaille en laboratoire. En 1951, elle quitte Magnum et s’installe à Londres, où Morath commence à photographier et développe rapidement son talent. Elle a étudié avec Simon Guttman, considéré comme le père du photojournalisme moderne. En 1953, elle rejoint Magnum. En 1956, elle publie son premier livre Guerre à la tristesse. La même année, sa première exposition est ouverte à la Würthle Gallery de Vienne. Les reportages photo de ses nombreux voyages à travers l’Europe, l’Afrique, l’Orient, les États-Unis, l’URSS, la Chine, le Japon, la Thaïlande et le Cambodge ont été publiés dans des magazines tels que Life, Paris Match, Holiday et le Saturday Evening Post. En 1960, elle s’installe aux États-Unis, où elle épouse l’écrivain Arthur Miller; elle est décédée à New York à l’âge de 79 ans.

 

Vente

Les photographies de l’exposition sont proposées à la vente. Pour toute demande, veuillez contacter Corina Lueger: lueger@ostlicht.org

 

The world as seen by Inge Morath

9 décembre, 2020 – 6 février, 2021

OstLicht. Galerie für Fotografie

Absberggasse 27 A-1100 Wien

www.ostlicht.org

 

 

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android