Rechercher un article

Willy Rizzo

Preview

Plus d’un an après son décès, le studio Willy Rizzo organise une nouvelle exposition des photographies de Willy Rizzo. Jusqu’au 5 juillet prochain, découvrez les images du photographe des stars, réalisées à Hollywood tout au long de sa carrière. Voici le texte qu’avait écrit Willy lors de son premier voyage à Los Angeles.

« Décollage au Bourget. Et me voici dans la constellation Paris-New York.
Quelques semaines plus tard, j’avais pressé New York comme un citron, il était temps de passer à la suite. Un soir, après avoir fait des photos de Roland Gerbault, un crooner bien de chez nous qui chantait dans une boîte à New York avec un accent français à couper au couteau, nous avions sympathisé. Roland avait un contrat à Los Angeles et me donna rendez vous là-bas.
Pas question pour moi de prendre l’avion pour aller en Californie. L’idée de traverser les Etats-Unis en voiture me plaisait. J’achetais une Chevrolet d’occasion. Mon objectif c’était Hollywood, ses stars, ses producteurs, ses studios, tout ce qui me faisait rêver depuis l’enfance. Un monde fascinant à porter de main géographiquement, puisque ce n’était qu’ “un faubourg de Los Angeles” mais, en même temps, inaccessible au commun des mortels.
Evidemment, ce qui m’a plu le plus c’est de photographier des stars : à chaque fois c’est une grande ou petite aventure.
Dans la photo vous pouvez apprendre la technique pour vous perfectionner dans les tirages, avoir du charisme, être drôle, tout ça aide , c’est très bien mais ce qui compte le plus, c’est le talent ; tout le reste, c’est du pipeau.
A l’heure précise où vous avez rendez vous, c’est ça qui fait le succès.
Au moment de faire le portrait, il faut que la personne vous plaise ou déplaise énormément pour qu’il se passe quelque chose.
J’aimais bien photographier les mauvais garçons : c’est plus photogénique qu’un acteur bourgeois.
Les dernières photos de Marlène m’ont beaucoup touchées car c’est la dernière fois où on la voit naturelle, courant sur la plage, ou assise par terre à côté d’un gramophone ; il y a des gens qui vous donnent du talent
Marilyn Monroe, ça été un rendez vous magique. La première fois, elle n’est pas venue au rdv ; la deuxième fois, elle est arrivée à 16 h ; j’ai gardé un grand souvenir d’elle, on voit sur mes photographies qu’il y a une profonde tristesse en elle qui me touche encore aujourd’hui. »

Quelques mois plus tard, Willy Rizzo est revenu en Europe. Ses yeux remplis de belles images et son cœur plein d’affection pour Hollywood. Tout au long de sa carrière, il ne cessera d’y retourner, car un lien s’était créé entre les stars du cinéma et celui qui les aimait. Elles avaient confiance en lui et savaient que son angle, et le glamour de sa photo, les mèneraient sûrement là où elles voulaient…

EXPOSITION
Je reviens d’Hollywood
de Willy Rizzo
Jusqu’au 5 juillet 2014
Studio Willy Rizzo
12, rue de Verneuil
75007 Paris
France
+331.42.86.07.31
contact@willyrizzo.com

http://www.willyrizzo.com

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android