Rechercher un article

Pavillon Vendôme : Dorothée Smith entre deux fantômes

Preview

Entre fulgurance et fugacité, l’art de Dorothée Smith échappe. Ses photographies reflètent un monde suspendu où les personnages expriment un désir d’être soi-même (comme un autre). Leurs portraits doux et lumineux dévoilent leur être transgenre, et les paysages sont le support d’une indicible rêverie. La délicatesse des figures, l’atmosphère vaporeuse, la chromatique évanescente situent ces images à contre-pied de celles, crues et provocatrices, de Larry Clark ou de Nan Goldin, qui ont volontairement mis à nu les milieux underground et leurs acteurs dès les années 70/80.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android