Rechercher un article

Paul Raphaelson –Sub/Culture

Preview

Le brutalisme familier du métro a cédé place à l’acier inoxydable et aux couches de verre inclinées. Je regrette beaucoup le style qui a été poli mais je me retrouve captivé par la vue. Les reflets de l’intérieur et de l’extérieur absorbent les passagers dans un mirage de fantômes et de fragments. Pendant ce temps, les visages suggèrent un retrait vers une forme de d’intimité, loin du chaos environnant.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android