Rechercher un article

Palm Beach: Jim Lee –De l’art de l’érotisme

Preview

François Truffaut a écrit qu'il n'y a pas de bons et de mauvais films, seulement des bons et des mauvais réalisateurs. C'était le principe à la base de sa « politique des auteurs », qui s'appuyait sur l'idée que la force de la vision personnelle d'un auteur pouvait arriver à détourner la machinerie commerciale du cinéma à ses propres fins – et que quiconque dont la vision avait la puissance suffisante pour dominer cet appareil une fois ne pourrait sans doute pas s'empêcher de la manifester à nouveau. Comme les réalisateurs d'Hollywood, les photographes de mode sont des artisans au service d'une grosse machine. Et de la même manière, la photographie de mode a ses auteurs – ses Avedon, ses Bourdin, et ainsi de suite – dont la sensibilité artistique est irrépressible. Mais ils sont rares ; bien plus rares, à mon sens, que leurs homologues dans le cinéma. En général, les photographes de mode ne me semblent pas exprimer un quelconque désir qui irait en désaccord avec (sans complètement la perdre de vue) la tâche utilitaire que leurs employeurs leur ont assignée, celle de garder vivace le désir de consommer.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android