Rechercher un article

La Casa de Velázquez : Clément Verger – Benjamin Mouly

Preview

Les artistes membres de la Casa de Velázquez – Académie de France à Madrid seront à l’honneur à Paris lors de deux expositions qui se tiendront en parallèle dès la mi-janvier 2020.

La première – Itinérance – constitue la traditionnelle étape parisienne de l’exposition de fin d’année de la promotion sortante. Inaugurée en juin 2019 à Madrid, elle sera accueillie à l’Académie des beaux-arts (Pavillon Comtesse de Caen, 27 quai de Conti) du 16 janvier au 2 février et dévoilera pour chacun des artistes de la promotion 2018-19 les œuvres les plus représentatives du projet de création qu’il a développé durant un an à Madrid.

La seconde – AT3LI3R V3LÁZQU3Z – aura lieu du 17 au 31 janvier, dans le Haut-Marais, à l’Atelier de la Galerie Loo & Lou (20 rue Notre-Dame de Nazareth). Elle proposera un focus sur un panel d’artistes de la promotion actuelle (2019-2020), présentant en exclusivité les premiers travaux réalisés depuis leur arrivée dans les ateliers madrilènes de la Casa de Velázquez.

A cette occasion, est proposé un double portrait de Clément Verger, photographe et Benjamin Mouly, vidéaste,  issus de chacune de ces promotions et présentant leurs projets dans le cadre de cette double-exposition.

 

Clément Verger

Dans son projet Endeavour, débuté au Portugal en 2016, Clément Verger utilise l’exemple de l’introduction de l’Eucalyptus en Europe pour confronter le large phénomène du transport et de l’implantation d’espèces dans le monde.

A partir d’une approche fondée sur la recherche, la photographie sert alors d’outil de lecture et d’analyse des mécanismes complexes de l’anthropocène, époque de l’influence des êtres humains sur leur environnement naturel.

Le projet Endeavour tire son nom du voilier de James Cook qui, en 1768, a quitté les côtes anglaises en direction de Tahiti, afin d’observer et de documenter le transit de Vénus devant le soleil.

Ce premier objectif atteint, la deuxième partie de l’expédition – sous les ordres de la Royal Society – consistait alors à explorer les eaux du Pacifique Sud à la recherche de la mythique Terra Australis Incognita. De ce voyage, le jeune Joseph Banks, naturaliste et important mécène de la mission, rapporta les premiers spécimens d’eucalyptus en Europe.

 

Clément Verger est un artiste français dont le travail questionne l’apparente naturalité des paysages qui nous entourent, à l’époque de l’anthropocène, mixant production artistique et protocole scientifique dans une démarche fondée sur la recherche.

Après avoir étudié la communication visuelle à l’ENSAAMA Olivier de Serres, Clément Verger a bénéficié de la bourse internationale Leonardo da Vinci.

En 2011, il a obtenu le Master in Photographic Studies de l’University of Westminster de Londres. Depuis 2013, il travaille régulièrement à la création de workshops avec la Fabrique du Regard, plateforme pédagogique du BAL.

Il a été lauréat 2017/2018 de la Cité Internationale des Arts de Paris, a reçu en 2018 la bourse de soutien à la photographie documentaire contemporaine du CNAP et a été membre résident de la Casa de Velázquez pour la promotion 2018-19.

 

Benjamin Mouly

Le projet de Benjamin Mouly à la Casa de Velázquez convoque à la fois la photographie, le documentaire, le cinéma de série B et la performance.

Son travail tourne ainsi autour de la réalisation d’un ensemble de séquences filmées, dans le prolongement direct du rapport qu’entretient l’artiste avec les images. Le film est ici envisagé comme une forme d’agglomération et de diffusion de différentes recherches plastiques.

Tournées entre Madrid et Almería, dans les zones désertiques ayant servi de décor à de nombreux westerns spaghettis, les saynètes mettent en scène la rencontre improbable entre trois ingrédients : des oiseaux, du sucre et des corps. Volontairement absurde, cet ensemble se cristallise dans un montage de la matière-image qui prend pour point de départ ce que la mise en relation des différents éléments provoque visuellement.

En laissant une grande part à l’improvisation, les séquences cherchent surtout à donner à voir la manière dont chaque figurant répond à la présence de l’autre. Les connexions qui se forment entre les sujets – mais également entre leur charge symbolique – transparaissent alors dans une narration non linéaire, faite de fragments, dans un objet filmique laissant libre court à l’association d’images de différentes source et nature

 

Benjamin Mouly est diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles (ENSP, 2013) et de la Haute École d’art et de design de Genève (HEAD, 2015).

Son travail a été exposé en France (De Concert, galerie Les Filles du Calvaire, 2015) et à l’étranger (Periscope: Beyond Photography, MC2 Gallery, Milan, 2017 / Hojas de Perro, Alliance française de Bogotá, 2015) à l’occasion d’expositions personnelles et collectives. Depuis quatre ans, il collabore avec la galerie Les Filles du Calvaire et il est membre de l’atelier artistique mutualisé Vivarium, à Rennes.

Son travail est traversé par la question de l’image, qu’il vient mettre à l’épreuve d’elle-même pour en refléter la versatilité. Dans ses productions les plus récentes Benjamin Mouly s’intéresse notamment à des éléments vivants et imprévisibles : oiseaux, sucre, beurre…

Qu’elles relèvent de la vidéo, de la photographie, de l’installation ou de la performance, les situations qu’il provoque auscultent l’idée de rencontre et d’échange. La mise en relation, souvent étonnante, de ses sujets souligne l’ambiguïté des rapports qui s’installent entre eux, leur éloignement, leur proximité, leur porosité.

Les images sortent alors de leur seul cadre pour venir – de manière subtile, déroutante et parfois incongrue – questionner l’espace qui se crée entre elles et leur référent tangible. En poussant ces réalités les unes contre les autres, il rend compte d’un jeu constant de collaborations et d’influences qui nous amène inéluctablement à réfléchir sur notre propre rapport au monde.

 

Pour l’exposition ITINÉRANCE à l’Académie des beaux-arts – Pavillon Comtesse de Caen – 27 quai de Conti – 75006 Paris – comme proposé nous retrouvons Clément Verger, promotion 2018-2019, qui donne suite à son projet Endeavour avec une 2° “Circumnavigation”.

Le vernissage de l’exposition a lieu le mercredi 15 Janvier 2020 de 18h à 21h – l’exposition elle est en place jusqu’au  2 février 2020 du mardi au dimanche de 11h à 18h – Entrée libre

Pour l’exposition l’AT3LI3R V3LÁZQU3Z à la Galerie Loo&Lou – 20 rue Notre Dame de Nazareth – 75003 Paris je propose de mettre en avant Benjamin Mouly, promotion 2019-2020, qui présentera un “work in progress” de son travail autour des oiseaux, du sucre et des corps.

Le vernissage de l’exposition a lieu le jeudi 16 Janvier 2020 de 18h à 21h30 – l’exposition elle est en place jusqu’au  31 janvier 2020 du mardi au dimanche de 11h à 19h – Entrée libre

 

www.casadevelazquez.org

www.academiedesbeauxarts.fr

www.looandlougallery.com

www.clementverger.com

www.benjaminmouly.fr

 

 

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android