Rechercher un article

L’Instant Paris Match : Grâce à eux, nous savons, de Patrick Baz

Preview

La grande majorité des images que vous voyez dans vos journaux sur le conflit syrien n’ont pas été réalisées par des envoyés spéciaux de rédactions ou d’agences de presse. Ceux qui s’y risquent limitent leur déplacement sur des zones clairement identifiées, pour des missions courtes. La violence du conflit et la cible que représentent les journalistes pour Daesh obligent les organes de presse à s’appuyer sur des contributeurs locaux. Ce sont eux qui documentent pour nous, au jour le jour, leur pays à feu et à sang.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android