Rechercher un article

Jean-Marie Périer : Déjà hier : Une année sur Instagram

Preview

J’ai eu envie d’écrire ces chroniques sur Instagram afin de retrouver l’idée de départ d’Internet, du temps où l’on pensait que ce nouveau média allait réunir les gens. Résultat, à cause de l’acceptation des pseudos, cette belle invention est devenue le déversoir de la lâcheté, la bêtise, la haine et le pire des sentiments humains. Seul Instagram a conservé une certaine tenue et puis, au départ, c’est un média visuel plutôt destiné aux jeunes, ils « postent » un selfie, « hashtag » et au revoir. Donc j’ai trouvé intéressant de voir si on pouvait susciter l’intérêt en écrivant des textes. Il semblerait que ce soit le cas. De plus, l’exercice est techniquement intéressant puisque la limite accordée tourne autour de 2170 signes, autrement dit une page de texte. C’est bien quand on n’a rien à dire mais, parfois, pour raconter une histoire, voire évoquer la vie de quelqu’un, c’est court. Dans ces chroniques, mon propos ne vise qu’à mettre en valeur des gens que j’aime ou pour lesquels j’ai de l’estime. On m’a parfois reproché de trop faire d’éloges...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android