Rechercher un article

Jean-François Peiré

Preview
Mon grand-père dans les années 30 était employé “aux chemins de fer du midi de la France”, à cette époque-là il travaillait sur le ballast la nuit ou le jour, sous la pluie ou le soleil. Si le train ne l’a pas trop éloigné de sa maison, la photographie par contre, l’a fait voyager bien plus loin. Quand au petit matin il rentrait de son travail, après avoir bu son café, il avait pour habitude de s’enfermer sous l’escalier, dans son laboratoire improvisé pour développer les plaques photographiques des clichés du dimanche.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android