Rechercher un article

Best of Septembre 2019 : Helmut Newton : Magnifier le désastre

Preview

L’étude récemment publiée par Dominique Baqué sur Helmut Newton, toujours paradoxal, nous plonge dans son esprit créatif.   Par Philippe Garner  Helmut Newton est mort il y a quinze ans. Son travail est toujours vivant et constitue un héritage culturel remarquable – à la fois provocant, pervers, multicouche et délibérément ambigu. Né en 1920, Newton était passionné de photographie depuis son adolescence. mais ce n’est pas avant l’âge de quarante ans que ses images ont commencé à révéler une vision distincte, et pas avant l’âge de cinquante ans, que cette vision est devenue pleinement une image complexe, fascinante et inquiétante qui est à la base de sa notoriété. Dominique Baqué a publié un livre qui explore avec une acuité impressionnante les recoins les plus sombres de la psyché créatrice de ce personnage complexe et à bien des égards apparemment contradictoire. L’instinct de Newton en tant que personnalité et en tant qu’artiste – une étiquette qu’il utilisait avec prudence mais qu’il méritait sûrement – était de maintenir un mystère décalé et séduisant. Les images froides, choquantes, séduisantes, souvent morbides, toujours mémorables...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android