Rechercher un article

Festival International de la Photographie Culinaire

Preview

Jean-Pierre PJ Stephan, le fondateur et l’âme de ce festival de la photographie culinaire, a choisi cette année comme thème la « Street Food ». Cette bouffe qui dans tous les pays du monde, loin des lambris et des nappes blanches des palaces, exprime la culture, l’histoire d’un peuple, ses rituels et la notion de partage, loin des fusions confuses. « Dis-moi ce que tu manges… dans la rue, je te dirais d’où tu viens ». Saveur bien sûr, mais aussi couleur et présentation : « l’emballage » qui va du banal à l’extrême sophistication.

Aussi ce thème a inspiré une quarantaine de photographes de par le monde, professionnels et amateurs, qui ont envoyé trois photos chacun. L’une de ces 120 images recevra la Lentille d’or, grand prix de ce FIPC 2011 décerné par un jury sous la présidence cette année de Thierry Marx qui a rejoint la galaxie des chefs aux trois étoiles. Il officie désormais dans les cuisines du tout nouveau palace parisien Le Mandarin Oriental. Mais les jurés auront du mal à départager ces différents regards sur les cuisines de la rue.

On est loin des photos plastiquement parfaites (devenues une spécialité photographique), difficiles à réaliser et que l’on voit dans les magazines de luxe ou les livres sur la gastronomie. Des images du produit et de l’assiette qui répondent à des codes. Nos concurrents avaient, eux, une liberté totale, liberté dont ils ont su jouer avec bonheur. D’où ce mélange de photos arty, documentaires, trash, poétiques, drôles, délirantes. L’imaginaire a fonctionné à merveille pour raconter cette histoire universelle de la cuisine de rue et du décor qui va avec.

Précipitez-vous sur les lieux d’exposition pour vous étonner de tant d’imagination et d’audace. Peut-être, comme nous, serez-vous séduits par la poésie surréaliste des « escargots dans la nuit bleue» de Christine Barbe; ou par le travail graphique du brésilien Sergio Coimbra « les couleurs du Brésil à Copacabana » (trois stands vus d’en haut à la… Yann Artus Bertrand ); et les photos noir et blanc de marchands ambulants faites au Maroc par Daniel Fauchon : un classicisme parfait.

Andrea Maia construit des lignes, des figures géométriques avec des baguettes de pain. On admire le travail superbe sur la lumière de Caroline Faccioli pour que macarons et autres chocolats apparaissent comme des bijoux désirables. Ils sont donc très nombreux à prétendre pouvoir décrocher ces Lentilles d’or 2011 et les vainqueurs seront choisis, sans aucun doute, après d’âpres débats.

Paul Alessandrini

Festival International de la Photographie Culinaire. 3ème Edition: “Street Food”>/strong>

Du 28 octobre au 13 novembre 2011

Trois lieux d’exposition (entrée libre):

Espace Mobalpa,15 bd Diderot, 75012
Bercy Village, 28 rue François Truffaut, 75012
La Coupole, 102 boulevard du Montparnasse, 75014

Également au programme de ces journées:

– des ateliers de photographie culinaire
– un parcours culturel et gourmand durant ces dix-sept jours : galeries et restaurants exposeront des photographie culinaires

Le programme complet du parcours est à télécharger sur le site internet du festival www.festivalphotoculinaire.com

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android