Rechercher un article

Espacio / Jhannia Castro : Ângela Berlinde : Transa Baladas do último sol

Preview

Espacio / Jhannia Castro, à Porto, présente l’exposition «Transa Baladas do último sol». L’exposition est intégrée au calendrier des vernissages simultanés de Miguel Bombarda.

Ângela Berlinde [Porto, PT, 1975] plonge dans ses archives pour extraire des formes poétiques de la conjoncture cartographique qui l’a amenée à habiter, au cours de la dernière décennie, deux terres intrinsèquement liées par l’expansionnisme de l’histoire moderne: sa patrie, le Portugal, et sa fille métis, le Brésil.

TRANSA donne le nom à l’exposition d’Ângela Berlinde à l’Espacio / Jhannia Castro et apparaît comme un motto pour une réflexion sur l’existence contemporaine, menacée par les limbes et la brutalité des processus de colonisation qui s’inversent actuellement. La Terre, en ce temps suspendu, semble faire écho à un cri sourd qui rassemble toutes les forces civilisatrices – les répressives et les subordonnées, celles de l’histoire de la majorité et des minorités, la femme, la noire, l’indigène, le colonisateur.

Dans l’immensité de la forêt amazonienne, TRANSA nous invite à une danse esthétique et existentielle à travers la dualité de la photographie, nous surprenant avec les mythes indigènes, comme une incarnation de la grâce créative et fertile de la nature. Dans ce croisement, des réflexions sur l’idée de l’Homme vivant détaché de la Terre et niant la pluralité des formes de vie vibrent dans la rencontre avec les communautés originelles qui ont été jetées aux confins du monde.

En tant qu’artiste et chercheuse dans le domaine de la photographie hybride, Ângela souhaite réfléchir à la place de l’artiste en ces temps sombres et tenter de recadrer le temps présent, dans une tentative poétique de capturer le cours irréversible du temps et tous les événements brutaux. qui restent pour marquer le cours de l’histoire. L’artiste cherche à «secouer les eaux d’une Terre en Transe et à oser un imaginaire transgresseur sur la place de l’artiste, qui vit en permanence au bord du gouffre».

Sans peur du noir, Ângela Berlinde apporte au domaine de l’art le geste politique de répandre des allégories qui planent dans les limbes, non seulement entre le documentaire et le fictif, mais entre les temps, entre les histoires et les géographies, entre le passé et le futur, entre le Portugal et le Brésil.

 

Ângela Berlinde : Transa Baladas do último sol

26 septembre au 31 décembre 2020

Espacio / Jhannia Castro

Rua Adolfo Casais Monteiro, 16, Porto

Heures d’ouverture: du mardi au samedi 15h30-19h30

Alerte au covid19:

Ouvert sur rendez-vous – envoyez un courriel à jhannia@espaciojhanniacastro.com pour planifier une visite. Réservé aux groupes de max.10 personnes par heure.

https://espaciojhanniacastro.com/

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android