Rechercher un article

Christopher Makos

Preview

A peine débarqué dans le New York électrique du début des années 70, Christopher Makos devient le protégé des artistes de la Warhol Factory et des musiciens survoltés qu'il rencontre au fil des concerts du Bowery, dont il fréquente tous les clubs underground. Ce sont les débuts du punk, de l'exubérance fait maison : jeans jusqu'au bout des doigts, sappes à deux sous signés Joe Fresh et épingles à nourrice en guise de broches. Tous ignorent l'appareil impudique de Makos et se rendent accessibles dans leur exaltante créativité.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android