Rechercher un article

Adieu Willy –par Didier Rapaud

Preview

Willy, Tu ne t’en souviens certainement pas, mais c’est toi, qui m’avait autorisé à pénétrer dans la salle des photographes alors que j’errai dans les couloirs de Paris Match, rue Pierre Charron, ou enfant, certains jeudis, j’accompagnais ma mère( laquelle y travaillait déjà) .
Là, dans cette salle, Saint parmi les Saint pour moi, tu m’as fait rêver, toi Willy et tes copains, les Pedrazzini, Roy, Saulnier, Camus et les autres.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android