Rechercher un article

Valérie Belin : Réflexion

Preview

Le V & A dévoile une nouvelle commande photographique majeure de l’artiste de renommée internationale Valérie Belin. Connue pour ses photographies monumentales explorant les artifices, l’identité et la représentation, Belin s’inspire de la collection de photographies de V & A pour sa nouvelle série Reflection. Dix des tirages pigmentaires de 173 x 130 cm obtenus par Belin seront exposés au V & A Photography Center du 23 octobre 2019 au 31 août 2020.

 

Belin a été attiré par les photographies de rue d’Eugène Atget (1857-1927), Walker Evans (1903-75) et Lee Friedlander (né en 1934), aux côtés d’images commerciales de vitrines de vitrines réalisées par le Worsinger Window Service de New York et de travaux de graphiste. Robert Brownjohn (1920-1970). À travers cette nouvelle série, Belin examine la langue vernaculaire visuelle de la rue tout en soulignant les effets illusoires créés par les réflexions en couches. La réflexion poursuit ses recherches sur la tension entre le réel et l’imaginaire, interrogeant les stéréotypes, tout en renforçant son intérêt pour le langage visuel du commerce et de la typographie.

 

Alors que Belin approfondissait sa collection de plus de 800 000 photographies, ce sont les images de Brownjohn des années 1960 à Londres, prises à la suite de l’austérité de l’après-guerre, qui ont le plus résonné. Brownjohn a utilisé ses images comme matériau source pour son processus de conception et, pour Reflection, Belin a adopté une approche similaire. Revisitant les milliers de photographies qu’elle avait prises des rues et des devantures de magasins dans les villes américaines au cours des trois dernières décennies, Belin a utilisé son processus de superposition de signatures pour construire des couches d’images. S’appuyant sur des références visuelles supplémentaires tirées de romans graphiques, de magazines et de films noirs, les photographies oniriques résultantes comprennent des couches texturées riches, des récits fragmentés et des juxtapositions dynamiques évoquant des thèmes de réflexion, de profondeur, de représentation, d’artifice et d’identité, qui sous-tendent l’approche conceptuelle de Belin.

Valérie Belin a déclaré: «Le V & A est un trésor rempli d’art, de graphisme, de mode et de photographie extraordinaires. J’y vais quand je suis entre les séries pour stimuler mon regard et voir où je vais ensuite. Le motif de la fenêtre revient tout au long de mon travail; En tant que lieu de représentation, de fantaisie et de glamour, il est à la limite de l’artifice et de la réalité. Pour moi, le V & A est une grande vitrine, le motif de la vitrine a donc semblé convenir à cette commande. Nous vivons dans un monde où la superposition fait partie de notre condition humaine fondamentale. Nous traitons en permanence avec différents types d’informations, en mettant en place plusieurs choses à la fois. Ces photographies ressemblent à un miroir brisé – elles indiquent peut-être qu’il est facile de se perdre dans l’atmosphère générée par la consommation de masse. Lorsque je rencontre mes œuvres, je veux que les téléspectateurs se demandent ce qu’ils regardent et, éventuellement, remettent en question leur façon de voir le monde. ”

Martin Barnes, conservateur principal des photographies, V & A, a déclaré: «Valérie Belin a une vision unique. À travers ses expériences de post-production numérique, elle insuffle à ses photographies un sentiment de fantaisie et de surréalisme inquiétant qui interpelle les téléspectateurs pour qu’ils remettent en question leurs perspectives sur le monde. En appliquant sa vision créative à la collection de photographies du V & A, Belin interroge les idées de voir et d’être vu, passé et présent, la lumière et l’obscurité, ainsi que la transparence et l’opacité. Sa perspective contemporaine réinvente les images du passé en apportant une pertinence et un sens nouveaux à nos collections. Nous sommes ravis d’acquérir une sélection de ces images de la nouvelle série évocatrice de Belin pour notre collection permanente, augmentant ainsi le nombre de photos d’un photographe aussi inventif et influent.

Valérie Belin / Reflection a ouvert ses portes au V & A Photography Center le 23 octobre 2019, aux côtés de photographies d’Eugène Atget, de Walker Evans, de Lee Friedlander, de Robert Brownjohn et du Worsinger Window Service qui a inspiré Belin. L’exposition est accompagnée d’une publication illustrée avec des textes de Belin et de l’ancienne conservatrice des photographies de V & A, Catherine Troiano. Valérie Belin / Reflection est la deuxième de la série de commandes du Centre de photographie V & A et fait suite à la série Tripe / Ruff de Thomas Ruff créée pour célébrer l’ouverture du Centre de photographie V & A en octobre 2018.

Dans le cadre de son engagement à soutenir et à mettre en valeur le travail des praticiens contemporains, le musée a acquis une sélection d’images de la série Reflection de Belin grâce au généreux soutien du groupe d’acquisition de photographies V & A. L’artiste a également fait don d’œuvres de sa série Still Life (2014), qui représente des biens de consommation dans des compositions ornées faisant écho aux peintures classiques de vanitas et memento mori, pour lesquelles elle a remporté le prix Pictet en 2015.

 

Valérie Belin : Réflexion

23 octobre 2019 – 31 août 2020

Centre de photographie V & A, Galerie Sir Elton John et David Furnish

Victoria and Albert Museum, Londres

Cromwell Road, Londres, SW7 2RL, Royaume-Uni

www.vam.ac.uk

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android