Rechercher un article

Tbilissi 2012, Natela Grigalashvili : Géorgie

Preview

L’univers de Natela Grigalashvili, la jeune photographe géorgienne, c’est son village natal. Parce que c’est là qu’elle a appris le géorgien, langue qu’elle décline tout au long d’un abécédaire unique. « Aurore », « Ciel », « djigari » (« Mes tripes »), « cheni chiri me » (« Je t’aime tant, tu m’es si cher que je prends ton malheur sur moi »)... Un vocabulaire si propre et si cher à Natela, plein d’ironie, d’humour, de tendresse.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android