Rechercher un article

Robert Van der Hilst

Preview

Depuis plus de quarante ans, c'est du don de soi que vivent les Cubains — les sentiments à fleur de peau, l'émotion du cœur toujours à fleur de lèvres. Il suffit d'observer l'agencement psycho-architectural de leurs maisons, le plus souvent la porte principale est grande ouverte, et, au fond, une seconde porte ou quelque fenêtre offre une échappée invisible. Ainsi, les esprits se promènent et s'enfuient à leur guise, diront les aïeuls, libres d'aller et venir sous forme de brise murmurante.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android