Rechercher un article

New York: David Seymour & Roman Vishniac

Preview

A l’occasion de l’immense exposition de David Chim Seymour et Roman Vishniac à l’International Center for Photography, la galerie Howard Greenberg présente également une sélection d’images des deux photographes. On y retrouve les images iconiques de Chim, celles des enfants surtout puisque c’est la façon dont son travail est appréhendé aujourd’hui. Les enfants de la guerre, ceux qui la vivent en arrière du front et en ressentent les secousses, ceux qui auront la tache de reconstruire leur pays. Cette omniprésence des enfants est donc un acte politique, militant, davantage qu’une empathie et un humanisme auxquels il serait tentant de le réduire. Les enfants jouent. Ils souffrent, aussi. Ils illustrent le champ des émotions non exprimées par les adultes. Ces images sont engagées, subtilement, loin de l’approche frontale du Chim de la Guerre d’Espagne. Elles touchent peut-être parce qu’elles ont cette capacité à mêler différentes temporalité : le présent, dans toute sa cruauté, mais surtout le futur, incertain. Une photo hantante résume cette complexité : celle d’une fillette, craie à la main, dessinant sa maison dans un déluge de ratures et de lignes entremêlées.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android