Rechercher un article

Montréal 2011 –Jesper Just

Preview

Jesper Just aime les courts métrages sur fond de musique douce et narrative. L’artiste y met en scène des hommes face à leur affectif et présente principalement des situations amoureuses ambigües, réversibles et souvent homo-érotiques. Les 5 mini-films (2002-2008) rassemblés dans l’exposition Nomade en soi-même, abordent la solitude, la confusion des sentiments, l’ambivalence sexuelle et de la vulnérabilité. Le travail de ce danois est une interrogation sur les relations humaines et la conscience.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android