Rechercher un article

Miss Rosen, Book Review #34

Preview

New York est une petite ville. Quand vous êtes à l'intérieur d'un cercle, vous en faîtes le tour. Et ainsi j'interviewais un photographe il y a quelques temps pour parler de son travail réalisé dans des bâtiments abandonnés. Et comme nous discutions, il fit mention d'une chose à laquelle je ne m'attendais pas : c'est lui qui a ouvert la voie au Underbelly Project par inadvertance. Le photographe n'est pas nommé dans l'introduction du livre mais est décrit comme l'inconnu qui amena PAC dans la station de train abandonnée qui deviendrait le site de la plus grande installation que le monde ait jamais vue. Pour la première fois dans We Own the Night: The Art of the Underbelly Project (La nuit est à nous : l'art du projet obscur, Rizzoli International Publications), les curateurs Pac et Workhorse, en collaboration avec l'agence Emeht, ont créé un ouvrage magnifique qui présente une forme qui est devenue le nouvel enfant chéri du monde de l'art. Cette forme, c'est le street art, qui résonne d'une capacité de séduction hors norme pour sa capacité à être dans le même temps anti-autoritaire et commercialement viable.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android