Rechercher un article

Loic Guston

Preview

On peut lire le mot « silence » sur un panneau placé à l’entrée d’Oradour-sur-Glane. Le son, la parole sont occultés au profit du regard sur ce que fut le martyr de sa population le 10 juin 1944. Ce silence traduit un état émotionnel en lien avec ce qui appartient désormais à la mémoire collective.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android