Rechercher un article

L’Inde, au miroir des photographes

Preview

90 tirages originaux de la seconde moitié du 19e siècle illustrent la grandeur de la civilisation indienne à travers paysages, architectures, scènes de la vie quotidienne et personnages.  Présentant quatre-vingt-dix tirages originaux, de paysages, d’architectures, de scènes de la vie quotidienne ou encore de personnages, cette exposition illustre la grandeur de la civilisation indienne, et comment les photographes de cette seconde moitié du 19e siècle façonnèrent à l‘étranger l‘image d’un pays pour beaucoup encore mystérieux et inconnu. En 1839 la naissance de la photographie est annoncée à Paris. Immédiatement, la presse britannique s’en fait l‘écho dans les grandes villes indiennes. Une décennie plus tard, Bombay, Calcutta et Madras sont les foyers de son développement technique et artistique. Le Raj, les Indes britanniques, fondé en 1858, offre un cadre propice à son essor, notamment par l‘entremise de militaires, avant même l‘arrivée de civils talentueux. Parmi ceux-là, le sergent Linnaeus Tripe débute dès 1854 et se présente à l‘exposition de Madras où le jury qualifie son travail de « meilleure série de vues photographiques sur papier ». La qualité de ses épreuves fait de lui un auteur majeur des débuts de la photographie. Peu après, William Baker, sergent...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android