Rechercher un article

Best of Octobre 2019 : La Soirée W. Eugene Smith à New York par William M. Hunt

Preview

La cérémonie pour le W. Eugene Smith Fund for Humanitarian Photography (Fonds W. Eugene Smith pour la Photographie Humanitaire) est toujours l’événement photographique le plus remarquable de l’année à New York, avec des présentateurs remarquables et des portfolios toujours brillants de travaux récents. Et la présentation de jeudi dernier au théâtre de la School of Visual Arts Theatre, sur la 23e rue ouest, en a été l’une des plus fortes.

C’est la 40e année du Fonds; il a été créé à l’origine pour honorer l’héritage du grand photo-essayiste W. Eugene Smith, sa mission est de fournir un soutien financier aux photographes documentaires de valeur qui ont besoin d’aide pour mener à bien un projet à long terme. <www.smithfund.org>

L’un des points forts de la soirée a été une vidéo du récipiendaire de la subvention de 40 000 dollars, Yael Martinez, du Mexique, avec son article «The House That Bleeds» (La Maison Qui Saigne)  <http://www.yaelmartinez.com/la-casa-que-sangra.html>.  Ce fut la présentation la plus intense de la soirée, racontant l’histoire de Martinez faisant face à sa situation dans son pays natal, où deux membres de sa famille avaient été tués. L’œuvre est pleine de menaces, de chagrin et de joie – sa réponse à la terreur de sa fille. Déchirant. Le discours d’acceptation de Martinez a commencé en espagnol, puis subtilement en anglais. C’était une sélection particulièrement émouvante et mémorable.

Au cours du beau programme, les 12 finalistes ont été annoncés et leurs propositions présentées en vidéos. Il convient de noter les bourses de 5 000 dollars accordées à Matt Eich et à Nadia Shira Cohen. La structure de la soirée est toujours un peu déroutante mais les projets des finalistes Pierre Faure «France Periferal»,  Debi Cornwall « Necessary Fiction » et Lalo de Almeida «Dystopies amazoniennes» étaient particulièrement forts.

Parmi les autres faits marquant, on peut citer une avant-première mondiale du film à venir, «Minamata», qui doit sortir en 2020 – un long métrage sur Eugene Smith et son reportage photographique de l’intoxication au mercure au Japon dans les années 1970. Dans les clips présentés sur grand écran, Johnny Depp incarnant Smith était hypnotique. Le film est précis et véridique et les propos du réalisateur Andrew Levitas renforcent l’un des thèmes les plus puissants du travail de Smith et de notre époque: face à des gouvernements corrompus, des entreprises et des forces criminelles, des chroniqueurs, des artistes et des journalistes éclairés sont parfois nécessaires pour parler pour les opprimés. Il dit qu’il reviendra avec une projection au bénéfice du Fonds.

Le discours de Susan Zirinsky, Présidente et Productrice Exécutive Principale de CBS News, a été un autre moment fort. Elle a parlé de sa carrière et a expliqué comment le pouvoir d’une image fixe peut commander l’attention de tout le monde. Elle était drôle, voulant être anti-conformiste et complètement enthousiasmée par l’importance du Fonds Smith. En fait, elle a illustré son histoire à l’aide de grands tirages photo d’images significatives, voire emblématiques d’actualités importantes. C’était sincère et le public l’a reçue avec enthousiasme.

Le Fonds Smith a des subventions supplémentaires. La subvention Howard Chapnick accordée à un non-photographe a été présentée à Alicia Hansen, fondatrice et directrice de SALT, charmante et émue. C’est une organisation impressionnante basée à New York qui aide les enfants des quartiers défavorisés en les intéressant à la photographie et en leur permettant de rester concentrés sur une carrière collégiale potentielle.

Le prix étudiant – créé pour la première fois il y a deux ans – a été attribué à Fawaz Oyedji du Nigéria pour son “Yours in Arms”.

Jim Hughes, auteur et fondateur du fonds, récemment décédé, a fait l’objet d’un hommage chaleureux. Cela a été organisé par Robert Pledge et présenté par Fred Ritchin et Gene Richards, tous des légendes eux-mêmes.

Cette soirée a été pleine de surprise et de provocation. Cet événement est toujours l’une des soirées les plus marquantes de la communauté photo du calendrier de New York. Et les bourses Smith restent parmi les plus prestigieuses de la photographie.

William M. Hunt

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android