Rechercher un article

Kramer O’Neill: Till Human Voices Wake Us

Preview

Till Human Voices Wake Us emprunte son titre à une ligne de The Love Song of J. Alfred Prufrock de T.S. Eliot, un poème sur la noyade dans les souvenirs. C’est une méditation sur la joie d’être dans l’eau et le contraste entre cette joie et le pouvoir absolu de l’océan. Nous nous laissons aller à ces forces que nous croyons nos compagnons de jeu et qui vont, un jour, nous détruire. Le plaisir est l’excitation provoquée par une sensation unique: celle de succomber à un pouvoir qui nous dépasse, de reconnaître notre mortalité en trompant la mort un bref moment.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android