Rechercher un article

Jean-Jacques Moles

Preview

Noël Tamini, alors journaliste et marathonien, me vantait souvent ce pays où, il en était certain, mon esprit voyageur et mon œil curieux seraient comblés. Dès la chute du régime en décembre 1989, entrainant l’ouverture des frontières, la voie était libre et le moment venu pour une initiation. Le prétexte d’un mariage tzigane précipita les choses et dès le mois de juillet suivant, je me retrouvai à Bucarest la grise puis dans les étendues planes vers la mer Noire, la steppe du Baragan, rendue célèbre par les chardons de Panaït Istrati. Mes nouveaux amis du musée d’agriculture de Slobozia me...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android