Rechercher un article

In Memoriam : Grace Robertson (1930-2021) par Peter Fetterman

Preview

Notre bonne amie Grace Robertson nous a quittés la semaine dernière. Elle a vécu une vie longue et productive et était elle-même pleine de vie.

Elle était en effet d’une autre époque. Il est difficile d’imaginer qu’il fut un temps avant le streaming, avant CNN, avant même la télévision où les gens apprenaient le plus sur le monde dans lequel ils vivaient grâce à ce qu’on appelle un “Magazine”.

Cela semble si pittoresque et démodé maintenant.

Mais beaucoup des plus grands photographes de l’époque ont perfectionné leur métier grâce aux commandes des magazines sans oublier d’en vivre.

Grace a travaillé pour Picture Post Magazine qui est généralement considéré sur un pied d’égalité avec le magazine américain «Life». Il a commencé à être  publier en 1937 et dans les deux mois suivant , il se vendait 1 700 000 exemplaires par semaine.

De nombreux grands photographes comme Bert Hardy et Thurston Hopkins que Grace a rencontrés là-bas et épousé ont commencés là. . – Le magazine a cessé de paraître en 1957 lorsque la télévision a usurpé son rôle.

Grace Robertson venait d’une famille de journaliste. Son père Fyfe Robertson était un journaliste très respecté qui a également écrit pour «Picture Post». Mais le photo-journalisme était avant tout un «club de garçons». Il était très difficile, presque impossible pour une femme photographe de s’ y introduire. En fait, Grace soumettait souvent ses photographies en utilisant un nom d’homme inventé «Dick Muir». Elle m’a aussi dit qu’elle était tellement fatiguée d’être rejetée et frustrée et s’est s’habillé un jour comme en homme pour essayer de trouver un emploi. Elle mesurait 1,85m et pouvait le faire.

C’était tant d’années avant “Tootsie”, le célèbre film avec Dustin Hoffman.

Mais elle a persévéré, et on lui a souvent demandé de produire des «histoires de femmes». Son histoire la plus célèbre était «Mother’s Pub Outing». Elle avait trouvé un groupe de femmes de la classe ouvrière dont la vie et la communauté étaient centrées autour d’un pub dans un quartier pauvre de Londres. Une fois par an, ells laissaient les hommes derrière  et louaient un bus, le remplissent de nourriture et de bière et se dirigeaient vers la côte. Au fil de la journée, elles acquerraient un sentiment de liberté retrouvée et de soulagement de leurs responsabilités familiales, et devenaient de plus en plus ivre! Première prise de vue pour «Picture Post» Grace a ensuite été sollicitée pour refaire le sujet pour le magazine «Life». Ces images ont trouvé un public aimant et ont défini sa perspicacité et sa sensibilité.

Elle a également produit un article très important «femmes accouchant» que l’éditeur a finalement refusé de publier par crainte d’offenser surtout les femmes

À l’époque, surtout en Angleterre, les choses étaient si peu éclairées.

Lorsque «Picture Post» ferma, elle et son mari Thurston Hopkins ont créé leur propre petit studio et ont fait un excellent travail de création pour des clients reconnaissants avant de se retirer pour peindre, dessiner et jardiner. Grace était si spéciale pour moi. Je pense à elle tous les jours.

Peter Fetterman

 

Peter Fetterman Gallery

2525 Michigan Ave, #A1

Santa Monica, CA 90404

www.peterfetterman.com

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android