Rechercher un article

Daniel Boudinet

Il n'y a pas d'amour, d'émotivité, ou même de sensualité dans le travail de Daniel Boudinet. Ce jeune homme secret, aussi beau qu'il était sensible, mettaient toujours les sentiments à distance, qu'ils soient bons ou mauvais. Il se mit à la photographie en 1968, une année extatique. Dès le départ, il se méfia de la beauté et de l'harmonie trop parfaite, autant que des manœuvres intellectuelles, sexuelles, sociales ou politiques. Il n'avait rien à offrir à ceux qui gaspillaient leur séduction ou abusaient de leur charme. Il choisit de travailler dur, et il ne revint jamais sur sa décision pendant les vingt ans que dura sa carrière. Dans ses portraits, il n'y a pas de fioritures, pas de détails qui viennent distraire l'attention.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android