Rechercher un article

Christian Kettiger : Les gens du cirque

Preview

Un jour dans une salle d’attente, je lis un article sur les freaks qui mentionne la ville de Gibsonton. Dans les années quarante, un géant a découvert et aimé ce lieu. Il s’y est installé durant les mois d’hiver. Son histoire a fait boule de neige et lentement Gibsonton est devenu un lieu de repos pour les gens du cirque et particulièrement pour les freaks. Fasciné, quelques mois plus tard, je décide d’y aller et de voir si je peux encore rencontrer des freaks pour les photographier. Je rencontre un vieux monsieur qui a été l’imprésario de plusieurs freaks star et qui me dit gentiment : « You are too late man, ils sont presque tous décédés ! » Un peu dépité, je commence à me promener dans Gibsonton. Je rencontre des gens, certains dans le business du cirque, d’autres qui simplement vivent là, parce que personne ne leur pose de questions. Je fais des portraits de tous les gens qui m’intéressent et chaque fois je suis surpris de leur générosité, comme si en échange de leur photo je leur donnais une certaine reconnaissance. Certains me demandent pourquoi je les photographie, ce à quoi je réponds que je suis portraitiste, que c’est mon métier. Cette réponse leur suffit.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android