Rechercher un article

Chris Killip : The Station

Preview

The Station était un espace dédié aux performances et aux répétitions créé par le Gateshead Music Collective après la menace de fermeture de leur ancien site. Le Collectif, en collaboration avec des travailleurs communautaires et des jeunes, a fait pression sur le Conseil municipal de Gateshead et avec l’aide des services de bibliothèque du Conseil, a demandé avec succès au Prince’s Trust des fonds pour acheter de l’équipement et rénover l’espace.

«En 1985, je photographiais des lieux de vie nocturne à Newcastle lorsque quelqu’un m’a parlé de la gare de Gateshead. J’ai été étonné par l’énergie et la sensation de l’endroit. C’était totalement différent; gerer pour et par les gens qui la fréquentais. J’ai arrêté d’aller dans d’autres lieux pour y photographier le samedi soir. Personne ne m’a jamais demandé d’où je venais ni même qui j’étais. Un homme de trente-neuf ans aux cheveux blancs courts qui portait toujours un costume, car la veste avait des poches cousues à l’intérieur pour contenir mes films 4×5 ”. Avec un gros appareil photo à plaque autour de mon cou et un gros flash norman, avec sa batterie surdimensionnée autour de ma taille, je devais ressembler à quelque chose d’un film B des années 1950 ou à une imitation plutôt bizarre de “Weegee the Famous”. – Chris Killip

«1985 n’a pas été un grand moment à Gateshead. C’était après la grève des mineurs et de nombreux punks de The Station étaient au chômage. Cet endroit, géré comme un collectif très inclusif, faisait partie de leur identité dans la façon dont il affirmait leur estime de soi. En tant que lieu, il était unique, des membres de groupes locaux, qui ne jouaient pas ce soir-là, dansaient parmi le public. »- Chris Killip

Une majorité de ces images de jeunes pris dans le feu de la fête étaient restées en sommeil dans les archives de Killip pendant plus de 30 ans, jusqu’à ce qu’elles soient redécouvertes par son fils, le cinéaste Matthew Killip en 2016; elles reviennent maintenant à la vie dans ce livre.

 

L’exposition “The Station” à la Martin Parr Foundation à Bristol, Royaume-Uni, prévue du 25 mars au 23 mai 2020, a été reportée.

 

Chris Killip (né en 1946 sur l’île de Man) a quitté l’école à l’âge de 16 ans et a poursuivi une carrière en photographie. En 1964, il a été embauché comme troisième assistant du photographe Adrian Flowers avant de travailler comme assistant indépendant à Londres de 1966 à 1969. Après avoir vu sa toute première exposition de photographies au MoMA de New York, il est retourné photographier sur l’île de Man. Le galeriste new-yorkais Lee Witkin a commandé un portfolio en édition limitée de cette œuvre, en le payant à l’avance afin que Killip puisse continuer à photographier. Au cours des années suivantes, il a été membre fondateur, conservateur et conseiller de la Side Gallery de Newcastle-upon-Tyne et son directeur de 1977 à 1999.

En 1989, il a reçu le prix Henri Cartier-Bresson et en 1991, il a été invité à enseigner à l’Université de Harvard et est devenu président du département des études visuelles et environnementales en 1994. Il a pris sa retraite de Harvard en décembre 2017 et continue de vivre aux États-Unis. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles internationales et est détenu par d’importantes collections dont le MoMA, New York; Maison George Eastman; Le J. Paul Getty Museum, Los Angeles; Musée Folkwang, Essen; le musée Stedelijk d’Amsterdam; Tate, Londres; et le Victoria and Albert Museum, Londres. Ses livres publiés avec Steidl sont Pirelli Work (2006), Seacoal, (2011), Arbeit / Work (2012), Isle of Man Revisited (2015) et In Flagrante Two (2016).

 

  • Chris Killip: The Station
  • Texte de Chris Killip
  • Publié par Steidl
  • Conception du livre: Pony Ltd., Londres
  • 200 pages
  • 11,5 x 15 pouces / 36,4 x 28,8 cm
  • Relié / relié
  • 85,00 $ US / 75,00 €
  • ISBN 978-3-95829-616-9

     https://steidl.de/

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android