Rechercher un article

« Ce que leurs yeux ont vu… » : Les héritiers de Robert Capa

Preview

Montrer. Témoigner. Dénoncer les injustices et les atteintes aux droits de l’Homme, expliquer ce qui se passe sur le terrain, questionner… Voilà l’objectif des reporters de guerre. Ils exercent le métier de journaliste le plus périlleux car ils doivent être au cœur de l’action, au prix de leur liberté voire de leur vie. « Si vos photos ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n’êtes pas assez près », disait Robert Capa, la figure légendaire des reporters. Toute histoire a un commencement. Celle-ci démarre en 1995, dans la ville assiégée de Sarajevo, sur le tournage du film « Le Cercle parfait » du cinéaste Ademir Kenovic. Alizé Le Maoult y participe. Cette production devient pour elle une expérience professionnelle et émotionnelle hors du commun pendant laquelle elle rencontre la « Génération Sarajevo » des photographes de guerre. Quelques années plus tard, Alizé rend hommage à des dizaines de gens d’images, toutes nationalités confondues, dont les photos paraissent dans la presse mais dont on ne connaît pas les visages. Au-delà de saluer leur courage, Alizé développe un dialogue visuel avec ces témoins hors pair. De Sarajevo...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android