Rechercher un article

Camille Picquot et Tono Mejuto

Preview

En 2013, Tono Mejuto, jeune photographe madrilène, a séduit le jury Planche(s) Contact avec un travail intitulé Le jamais vu de Deauville. Ses foules floutées — comme les images d'un paparazzi — dans la masse compacte desquelles émergent, en médaillons discrets, de tout petites surfaces nettes (une nuque de femme, un demi visage, la bretelle d'un soutien gorge sur un dos) épinglaient une vérité contemporaine de la ville.

Camille Picquot célébrait quant à elle l'incongru, le fugace et l'imprévu. Un homme qui semblait happé amoureusement par sa voiture, des êtres saisis dans un face-à-face énigmatique avec l'accident — comme la chute d'une pile de palettes...

Impossibles à départager lors de la délibération du jury, ils ont remporté tous les deux le concours Planche(s) Contact Fondation Louis Roderer 2013. En 2014, ils ont carte blanche pour produire un nouveau regard sur Deauville.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android