Rechercher un article

Bernard Millot

Preview

Fantasmagories

« La photographie, longtemps considérée comme le témoin le plus fidèle du réel apparaît ici comme une inépuisable source de fantasmagories, capable de tout – c’est sa richesse- mais incapable de fidélité – c’est à la fois son privilège et sa limite. »

Clément Rosset

La photographie n’est pas née de rien. Les fantasmagories, spectacles de lanterne magique de la fin du siècle des Lumières, ont précédé l’invention de la photographie. Cela va laisser une empreinte profonde. La photographie sert à explorer les arrières mondes.

Photographier c’est explorer l’invisible, ce qui est caché, convoquer l’imaginaire, jouer avec les fantasmes. Fantasmagorie et fantasme : Ces deux mondes ne sont pas très éloignés. L’inconscient, invisible s’il en est, est le petit génie qui se cache dans nos appareils photographiques.

Photographier c’est arrêter le temps. C’est figer le mouvement du monde. C’est ensuite faire réapparaîtra ces moments comme les fantômes d’un double choisi du monde. Le photographe est un magicien qui révèle le réel.

La photographie parle aussi du photographe. Cette série est ainsi l’occasion de me dévoiler un peu. Photos de famille, autoportraits sont sortis des boites.

Bernard Millot

bm-photo@orange.fr

https://bernardmillot.jimdofree.com/

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android