Rechercher un article

Abadie Nadège: La fascination des loges

Preview

Le matin, le midi, le soir, la nuit. Devant leur loge, des allers-retours. Derrière les rideaux, ils sont là. Abder, Elisabeth, Manuela, Marie-José, Mariela, Paula, Sybèle. Les yeux et les oreilles de l’immeuble, ce sont eux. Les talons des femmes qui claquent au sol, le grincement de chaque marche de l’escalier, la délicatesse ou la brutalité avec laquelle la porte de l’ascenseur se ferme, les cris, les chuchotements… Ils savent. Que savons-nous d’eux ?

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android