Rechercher un article

Visa: Le Déjeuner chez les Montès

Il y a les déjeuners de Match sur la plage de Torreilles où les cartons d’invitation se négocient âprement, à coups de vraies ou fausses promesses de reconnaissance éternelle, forcément éternelle, tant il est hors de question de ne pas y être vu aux côtés de Jean-François Leroy, des autorités dirigeantes, de jolies reporters au cul bronzé et pas mal décolleté. Il y a les déjeuners professionnels dans la clandestinité un peu paranoïaque de restaurants ou de villas cossues où l’on négocie avec la même âpreté des contrats autrement plus importants et plus juteux. Enfin, il y a les déjeuners de la Casenove où il n’y a rien à négocier car l’humour, la générosité et l’élégance ne sont pas négociables. La Casenove, sur la commune de Trouillas, placée sous le regard bienveillant du Canigou, est une vieille demeure de vignerons, ancienne possession des Templiers dominée par une tour branlante du XIVème siècle et pleine de chambres au charme suranné où se promène la nuit un fantôme beaucoup moins ancien, un jeunot fin XIXème vêtu de culottes courtes et d’un costume marin. Etienne Montès, le maître de ces lieux, a longtemps couvert les guerres d’Amérique latine et d’autres conflits à travers la planète, ses images ont fait le tour du monde, faits d’armes qu’il n’évoque jamais, avant de tout envoyer bouler pour reprendre les rênes de la propriété familiale afin d’y «administrer ses ceps» comme il dit joliment. « 53 hectares d’un seul tenant dans la famille depuis 400 ans, ce n’est pas toujours intéressant, mais c’est impensable que cela n’existe plus un jour.»

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android