Rechercher un article

Reims 2012, Dany Leriche

Preview

Le seul bien que les esclaves purent emporter avec eux, lorsqu’ils quittèrent les côtes des grands royaumes d’Afrique de l’ouest, ce fut leurs dieux. Ils les exportèrent en secret dans les plantations sucrières d’Haïti et du Brésil. Là, sous l’effet de la christianisation forcée, se constituèrent des religions syncrétiques assimilant le Dieu unique créateur du monde à Mawu, et les saints catholiques aux orixas, la multitude des divinités secondaires liées aux éléments et aux phénomènes naturels. Ainsi naquit le Candomblé, qui a perduré et prospère aujourd’hui aux Caraïbes et au Brésil où le gouvernement a reconnu et subventionne les terreiros, les « maisons de Candomblé ».

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android