Rechercher un article

Oget-Blanchet : Vente : Lucien Loth (1885-1978)

Preview

Champagne, 1909, le premier événement aéronautique public international a soutenu la naissance de la photographie moderne.

Le vendredi 19 mars, le commissaire-priseur parisien Oget-Blanchet proposera, au début de la vente d’Art Moderne, les lots 18-77, une archive récemment retrouvée de tirages argentiques anciens, mettant en lumière un nom peu connu: Lucien Loth.

 

Août 1909, “A Reims *, il y a une activité fébrile. La ville n’avait jamais connu une telle agitation depuis le sacre de Charles VII par Jeanne d’Arc cinq siècles plus tôt. Des centaines d’hectares de champs de blé sur la plaine de Bétheny avaient été défrichés pour construire un “Aeropolis” – un immense complexe de hangars, stands et pelouses pour le public le long d’une piste rectangulaire de 10 kilomètres … ”

“Il y a des coiffeurs, des salons d’ongles et de beauté, des fleuristes, des bureaux de poste reliés par téléphone direct et des lignes télégraphiques aux principales capitales européennes et un immense restaurant en terrasse de 600 places où, entre les événements, les spectateurs pouvaient se désaltérer avec du champagne tout en écoutant violonistes gitans …”

“Un système de signalisation presque aussi bien étudié que celui d’une flotte sur le terrain permettait de suivre le déroulement des événements; des banderoles hissées aux mâts indiquaient les conditions de vol, des panneaux carrés, ronds ou en losange indiquaient les événements en cours; des panneaux affiché les noms des pilotes, et signalé au public l’abandon et les accidents.

– Le ciel est noir d’avions, rapporte le correspondant du Daily Mail avec un mélange d’admiration et de crainte. – Ils tournent, tournent, piquent, disparaissent et reviennent avec une vitesse et une grâce folles. Ils offrent un spectacle tel que nous n’avons jamais vu dans l’histoire du monde…”

“La victoire de Curtiss dans la première Gordon-Bennett Cup (par six secondes sur Bleriot) a marqué le point culminant d’une semaine décisive pour l’aviation au cours de laquelle, pour la première fois, les meilleurs pilotes du monde et les meilleurs avions du monde se sont affrontés. La réunion a rendu justice à l’idée préconçue que l’avion n’était qu’un véhicule expérimental avec un avenir incertain. David Lloyd George, futur Premier ministre de Grande-Bretagne, a déclaré depuis Reims: «Les machines volantes ne sont plus des jouets et des rêves; ils sont devenus une réalité.”

 

 Ils sont également devenus une réalité photographique, et les photographes participeront désormais à cette aspiration à la modernité qu’ils partagent avec les artistes de leur génération.

Si les noms de Branger et de l’Agence Rol sont très familiers aux amateurs, c’est le nom de Lucien Loth, alors jeune opérateur de Reims, qui devrait désormais s’ajouter à la liste des pionniers de la photographie aéronautique, grâce à la découverte d’un série de quelque 200 tirages argentiques dans la région de Reims, couvrant les deux premières réunions de Reims en 1909 et 1910.

La présence d’un cachet rouge au dos d’une vingtaine de tirages, l’analyse des papiers et inscriptions dans les négatifs, la comparaison avec les tirages des agences Roland Branger, dont seize sont présents dans les archives (lots 18-23) , l’identification de quelques vues publiées sous forme de phototypes (cartes postales, lot 24), nous ont permis de lui attribuer la plupart des tirages proposés ici.

Les arguments fournis par l’analyse matérielle des photographies ont été complétés par l’observation de constantes dans les plans, dans les choix du photographe, privilégiant les perspectives et les lignes abstraites au détriment de la précision et de l’information documentaire. Ainsi, en voyant le Lot 29, comment ne pas évoquer la voiture de Lartigue à toute vitesse?

Peut-être encouragé par ses premières tentatives en 1909, Lucien Roth devient photographe professionnel en 1910. Les premières batailles de la Première Guerre mondiale en 1914 détruisent la plupart de Reims et son atelier. À deux exceptions près (deux doubles), chacune des gravures de Lucien Loth récemment découvertes peut être considérée comme unique.

Serge Plantureux

 

DÉTAILS DE LA VENTE

COLLECTIONS MODERNES by Oger-Blanchet

Vendredi 19 Mars 2021 13:30

Salle 4 – Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris

http://www.ogerblanchet.fr/catalogue/112748?search=loth&Submit=OK&sort=num&p=&sold=

 

https://www.interencheres.com/recherche/lots?area=france&search=Loth%20Lucien

 

Oger-Blanchet

22, rue Drouot

75009 Paris – France

http://www.ogerblanchet.fr/

 

 

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android