Rechercher un article

Montréal 2011 –Juan Manuel Echavarría

Preview

D’abord écrivain, c’est dans les années 1990 que Juan Manuel Echavarría se tourne vers la photographie pour réagir aux mouvements guérilleros de Colombie. Bocas de Ceniza [Bouches de cendres] est le nom de l’embouchure de la rivière de la Magdalena d’où l’on repêche les cadavres des victimes des grandes violences qui agitent le pays. Requiem (2006-2011) témoigne de la compassion de certains Colombiens qui offrent une sépulture à ces corps sans nom, les célèbrent et leur rendent en quelque sorte l’identité qui leur a été retirée. Se faisant le passeur discret de ces actes de résistance et de résilience, Juan Manuel Echavarría suggère, dans son exposition que la poésie a la puissance de transformer les dommages en cohésion sociale.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android