Rechercher un article

Le centenaire de Gordon Parks par Jonas Cuénin

Preview

Journaliste, réalisateur et photographe, Gordon Parks a réalisé à la fin des années 1940 certains des meilleurs reportages sur la ségrégation raciale. Devenu même militant pour les droits civiques, il s’est distingué par sa proximité avec les populations des ghettos noirs américains. C’est d’ailleurs en publiant une série de photographies sur un chef de gang à Harlem qu’il est entré dans le staff du magazine Life. Ce serait pourtant oublier que Parks a d’abord été photographe de mode pour Vogue, pratique dont il aura gardé un sens très développé de l’esthétique. Mort en 2006, il aurait eu cent ans cette année. La Howard Greenberg gallery fête cet anniversaire imaginaire en lui offrant un bel hommage. Deux expositions rassemblent une sélection de ses meilleures images, dont la plus connue, « The invisible man », réalisée en 1952 et montrant un homme sortant la tête d’une bouche d’égout. Qu'elles soient en noir et blanc ou en couleur, chacune de ces photographies porte le sceau des belles années du reportage, à mi chemin entre humanisme et poésie de rue. A n’en pas douter l’une des plus belles expositions de cette rentrée new-yorkaise.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android