Rechercher un article

La Grande Guerre, sous le regard ironique de Brian Griffin

Preview

Invité à Béthune par le centre d’art LaBanque, le photographe britannique Brian Griffin a arpenté la ligne de front de la Première Guerre mondiale. À la recherche d’une mémoire, de traces et de souvenirs, son imaginaire s’est confronté aux plaines plates et champs de pommes de terre de l’Artois. Il dépeint d’un regard tendre la région, ses couleurs tendres et son histoire recomposée. Les commémorations appellent des commandes parfois surprenantes. Dans la pléthore d’œuvres produites pour venir nourrir la mémoire, on en trouve certaines dénuées de lourdeurs. Celle de Brian Griffin est un exemple. Elle brille par son humour, propose...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android